Toutinfo Bréves

PORTE A LA TETE DU SYTS : Mouhamadou Lamine Badji déclare la guerre à Orange

Nouvellement porté à la tête du Syndicat des travailleurs de la Sonatel en remplacement de Babacar Sall, Mouhamadou Lamine Badji déclare d’ores et déjà la guerre à Orange qu’il qualifie même d’assassin stratégique. 

Le Syndicat des travailleurs de la Société nationale de télécommunication (SYTS) a un nouveau secrétaire général. Il s’agit de Mouhamadou Lamine Badji qui remplace Babacar Sarr. Porté à la tête dudit syndicat samedi dernier à l’issue de son 8ème congrès de renouvellement de ses instances, il a aussitôt déclare la guerre à Orange. Après avoir pris l’engagement de consolider les acquis du bureau sortant, le Secrétaire général entrant soutient que son premier défi à relever c’est de restaurer l’équilibre dans le partenariat avec Orange dont il dénonce déjà, les méthodes. ‘’Nous avons beaucoup de soucis avec le partenaire stratégique qui est Orange qui se transforme en assassin stratégique. Je pense que ce sera le premier défi qu’on aura à relever. On n’aura pas à le relever pour les travailleurs de Sonatel seulement, ou pour les membres du Syndicat seulement. On aura à le relever pour le pays et la Nation. C’est un défi qui concerne tous les Sénégalais et tous les africains ‘’, décrète M. Badji. 

Faisant le bilan de ses deux mandats de 2012 à 2021 à la tête du SYTS, Bababar Sarr, le Sg sortant déclare qu’ils ont engrangé au nom des salariés, plus d’une trentaine de milliards. Concernant la rémunération, avec le protocole d’accord sur le dispositif d’intéressement du Projet d’entreprise 2013-2016, M. Sarr note que chaque salarié permanent de Sonatel Sénégal, a pu acquérir un portefeuille d’actions de cinq cent actions en 2017. ‘’En accord avec la Direction générale, nous avons pu obtenir un prêt de dix millions à chaque salarié permanent dont les dividendes annuels des 500 actions obtenues et conservées peuvent solder ledit prêt sur une période de 15 ans. Suite au dépôt d’une plateforme minimale en juin 2017, un déplafonnement de la prime de rendement est acquis avec un passage de 13% à 15% de la masse salariale’’, ajoute-t-il. Avant de mettre à son actif, les 10% d’augmentation du salaire de base des travailleurs, les 15% d’augmentation de la prime de responsabilité, les 15% d’augmentation de l’indemnité de fonction, les 15% d’indemnité de logement, d’indemnité kilométrique, d’indemnité de transport, entre autres. En outre, Babacar Sarr souligne que sous son magistère, il a été acquis une augmentation de 50.000f de la prime scolaire pour un montant total de 300.000f payés un mois avant l’ouverture des classes. ‘’En fin 2019, une plateforme minimale est introduite en parallèle à la demande d’une prime d’intéressement du projet d’entreprise horizon 2022. La signature d’un protocole d’accord, donne aux salariés une prime d’intéressement nette de 1,5 million 500 FCfa par an, si les objectifs négociés de 6 indicateurs sont atteints sur la période du projet d’entreprise, de 2020 à 2022’’, poursuit-il. 

L’info