Toutinfo Bréves

CANDIDAT A LA MAIRIE DE THIES : Thierno Alassane Sall dénonce la décentralisation de la corruption

  • mbay thiamdoum
  • octobre 18, 2021
  • Commentaires fermés sur CANDIDAT A LA MAIRIE DE THIES : Thierno Alassane Sall dénonce la décentralisation de la corruption

La République des Valeur était samedi à Thiès, pour lancer ses activités en directions des élections locales, auxquelles elle va aller sous sa propre coalition. Le leader du parti, Thierno Alassane Sall qui brigue la mairie de la capitale du rail et qui invite les populations à faire le choix du changement le 23 janvier prochain, a saisi cette occasion pour dénoncer la gestion de l’actuelle équipe municipale, notamment la dilapidation du foncier, favorisée pour lui, par le silence de l’Etat central et la «décentralisation de la corruption». 

Thierno Alassane Sall a refusé les deux principales coalitions électorales de l’opposition (Yewwi askan wi et Wallu Sénégal). Mais les élections locales du 23 janvier 2022 ne se feront pas sans son parti, la République des Valeurs (RV). Pour preuve, samedi, il a lancé à Thiès sa pré-campagne pour lesdites élections, non sans promettre que sa coalition sera loin d’être ridicule. ‘’Les analystes politiques et autres parlent de 2 ou trous grandes coalitions. Au moment des élections, on verra si elles sont les seules grandes coalitions au Sénégal’’, souligne-t-il. Cette précision faite, Thierno Alassane Sall dénonce les problèmes de gestion dans les mairies, notamment la gestion foncière. ‘’Pour le problème du foncier, il y a peu de communes qui y ont échappé. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de communes qui fonctionnent dans la transparence et la bonne gestion sur la question, mais elles sont si peu nombreuses que c’est le président de la République lui-même qui en a fait le constat et a pris un décret interdisant à un maire d’affecter plus de 10ha’’, assène-t-il. Et l’opposant de prendre l’exemple des villes de Guédiawaye et de Thiès. ‘’Avant de parler de Thiès, j’évoquerai le cas de Guédiawaye, puisque je viens de Dakar. Là-bas, vous avez vu ce qu’on a fait récemment au niveau de la bande des filaos. Vous allez à Tivaouane Peulh, en passant par Sangalkam, idem. Le sang a été même versé à Sangalkam’’, affirme l’ancien ministre de l’Energie. L’ex-cacique du parti au pouvoir poursuit avec la ville de Thiès qu’il convoite et où, soutient-il, ‘’c’est le comble’’ en matière de dilapidation du foncier. ‘’A Thiès, Il n’y a plus de réserve foncière. Si on a un grand projet pour Thiès, on n’aura même pas où l’installer. Tout le foncier a été dilapidé. Il y a un mois, on a voulu distribuer 9ha, alors que depuis deux ans et demi, le mandat des équipes municipales a expiré et qu’elles devaient juste assurer un intérim. Une équipe municipale qui n’a plus que trois mois pour céder les rênes de la commune et qui se permet de décider de distribuer encore des terres…’’, fustige-t-il. 

Mais pour lui, le plus grave est que rien n’est fait véritablement pour arrêter les prédateurs fonciers. ‘’On n’espère aucune solution venant du pouvoir central qui a confié des pouvoirs aux collectivités locales. Ils savent ce qui se passent, mais n’essaient même pas d’apporter des solutions. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas décentralisé que le pouvoir. Ils ont aussi décentralisé la corruption’’, accuse l’ancien ministre de l’Energie. En guise d’exemple, il rappelle des scandales récents, dans ‘’un Etat où des députés font du trafic de faux passeports diplomatiques, de faux billets…’’. 

Affichant ses ambitions pour Thiès, Thierno Alassane Sall invite les populations à faire le bon choix. ‘’On va vers des élections locales. Mais c’est un premier pas vers notre destination finale. Est-ce qu’on va les laisser élargir le «Mburu ak soow» dont on parle, jusqu’à ce que tout le Sénégal soit du «Mburu ak soow», ou bien ici à Thiès, on va mettre à la poubelle «Mburu ak soow» et instaurer le changement ?» , interroge-t-il. Non sans souligner que si Macky Sall a eu ‘’l’audace de se tenir devant les Thiessois et leur parler de «Mburu ak soow et leur promettre du gloria (lait), c’est parce que Thiès n’a plus de perspectives’’. C’est pourquoi il voudrait que les Thiessois fassent cette fois ci, le bon choix, tout en marquant sa différence avec les autres politiques et dirigeants de la ville qui s’en servent au lieu de la servir. ‘’Je ne suis pas comme ceux dont le patrimoine foncier est là, énorme et tout le monde sait comment il a été acquis. C’est aux thiessois de choisir qui confier leur ville. Mais on ne peut pas développer notre ville si on la confie à des dealers. Il y a des gens qui, entre 2014 et nos jours, ont eu plus de 20 terrains. Et ils ne peuvent même pas régler, par exemple, la question de la manufacture des arts décoratifs, qui est une identité et une fierté pour Thiès. Même la place de France, en face de la mairie, ils ne peuvent pas la gérer correctement. Or, il y a des gens capables de régler les problèmes de Thiès. Il y a des gens qui mettent Thiès au-dessus de leurs propres personnes, de leurs propres familles, de leurs propres amis. Le choix est là, c’est aux Thiessois de le faire’’, conclut Thierno Alassane Sall.

L’info