Toutinfo Bréves

JOURNÉE MONDIALE DE L’ALIMENTATION : Le Pr Moussa Baldé vise l’horizon l‘’faim zéro’’

  • mbay thiamdoum
  • octobre 16, 2021
  • Commentaires fermés sur JOURNÉE MONDIALE DE L’ALIMENTATION : Le Pr Moussa Baldé vise l’horizon l‘’faim zéro’’

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, le Pr Moussa Baldé a profité hier de la célébration de la 41ème édition de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA), pour appeler à une amélioration et une diversification de la production pour en arriver à une ‘’faim zero’’.

‘’Agir pour l’avenir-Améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie’’. C’est le thème choisi pour la célébration de la 41ème édition de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) organisée, hier, au Grand théâtre à Dakar. Pour l’édition de cette année, le Programme national d’assainissement rural (PNAR) a été choisi comme parrain. Présidant cette cérémonie, Moussa Balde, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural renseigne que ce thème leur donne l’occasion de méditer sur l’importance des systèmes de production durables, qui sont des moyens efficaces pour assurer une sécurité alimentaire également durable, levier incontournable pour s’attaquer à la pauvreté et à la malnutrition. ‘’Le Sénégal a fait sien les dix-sept (17) objectifs mondiaux de Développement durable (ODD) et en particulier l’objectif 2 appelé «la Faim Zéro » qui vise à mettre un terme à la faim et à la malnutrition sous toutes leurs formes d’ici 2030’’, déclare-t-il. Pour le Pr Baldé, cela implique d’encourager des pratiques agricoles durables, d’améliorer les moyens d’existence et les capacités productives des exploitations agricoles familiales, de permettre une égalité d’accès à la terre, aux technologies et aux marchés. Aussi signifie-t-il, la consolidation et l’élargissement du partenariat avec le secteur privé national et étranger pour assurer davantage d’investissements dans les infrastructures et technologies qui améliorent la productivité agricole. D’ailleurs, le Pr Moussa Balde salue la bonne mise en œuvre du PRACAS qui a permis, d’après lui, de maintenir la dynamique croissante de l’agriculture sénégalaise pour les filières prioritaires ciblées et les cultures de diversification. 

Pour la précédente campagne agricole 2020/2021, le ministre apprécie le fait que l’effet combiné du programme agricole régulier avec les ressources financières exceptionnellement accordées par le Chef de l’État à hauteur de soixante milliards  FCFA, la bonne pluviométrie de la première décade du mois de juin jusqu’à la deuxième décade du mois d’octobre, les mesures spéciales du fait de la pandémie à Covid-19, ont permis d’avoir des résultats globalement satisfaisants aussi bien pour la production que pour les superficies emblavées et les rendements obtenus. En outre, il souligne que le Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP 2A) consacre des ressources financières conséquentes à l’agriculture, à l’élevage, à la pêche et à l’environnement pour un montant de 1 195,2 milliards de FCFA, soit 9,9 % du coût de la stratégie. 

L’info