Toutinfo Bréves

REVENDICATIONS : Les 499 prestataires de la Senelec en grève de la faim

Leurs doléances jusqu’ici insatisfaites, les 499 prestataires de la Senelec ont une nouvelle fois, entamé depuis hier, une grève de la faim. 

L’Amicale des travailleurs de l’électricité (ATE) a entamé hier, une grève de la faim pour exiger la prise en charge de ses doléances. Au total, 499 prestataires ont décidé de faire la diète pour exiger des dirigeants de la Société nationale de l’électricité leur embauche.

Face à la presse hier, le Coordonnateur de l’ATE, Timothée Coly, a affiché toute la détermination de ses camarades d’aller jusqu’au bout de leur mouvement d’humeur. Ils ne comptent s’alimenter qu’à la réaction de l’Etat ou des dirigeants de la Senelec qui semblent jusqu’ici insensibles et indifférents à leur sort. ‘’Tant qu’on n’a pas de réaction venant des autorités compétentes, on ne va pas arrêter cette grève de la faim. Nous allons poursuivre notre grève de la faim jusqu’à obtenir ce que nous voulons. S’il y a des malades ou des morts, Macky Sall sera le principal responsable’’, avertit Timothée Coly.  

L’Amicale des travailleurs de l’électricité entretient un bras de fer avec la direction de la Senelec depuis fort bel longtemps pour le recrutement de tous les prestataires de ladite boite. Avant d’en arriver à cette grève de la faim, Timothée Coly et ses camarades disent avoir fait le tour des chefs religieux du pays et du roi d’Oussouye à Ziguinchor pour qu’ils parlent au Directeur général de la Senelec. ‘’Malgré tout ce nous avons fait et toutes les démarches entreprises pour aller à des négociations et trouver une issue heureuse à cette situation de précarité que vivent les prestataires, la direction générale de la Senelec et le président de la République Macky Sall refusent de prendre leurs responsabilités. Quand des journalistes ont interpellé Papa Mademba Bitéye lors de son voyage à Kaolack, il a dit qu’il a ouvert ses portes à ces prestataires et il est prêt à échanger avec eux autour de la table de négociation. Mais jusqu’ici rien n’a été fait dans ce sens’’, rouspète Timothée Coly. ‘’Nos revendications ne sont pas toujours satisfaites. Nous avons déposé une lettre demande d’audience depuis le 29 juin 2021, mais le Dg n’a pas encore réagi’’, poursuit-il amèrement.

Venu témoigner son soutien à ces prestataires, Thiat de Y en a marre a exhorté le ministère du Pétrole et des Énergies du Sénégal et la direction générale de la Senelec à mettre fin à leur dilatoire et à trouver d’urgence des solutions concrètes avant que cette situation ne dégénère. Pour sa part, Daouda Gueye, membre de Frapp/France Dégage, dénonce le mutisme de Macky Sall, du Dg de la Senelec et des autorités. 

L’info