Toutinfo Bréves

PRODUCTION INDUSTRIELLE : Hausse de 23% de l’activité en août 2021

Le volume de la production industrielle au Sénégal s’est fortement accru de 23,1% sur les 8 premiers mois de l’année 2021, en glissement annuel, après une hausse de 23,8% à fin juillet 2021, selon les données officielles.

La production industrielle au Sénégal a connu un accroissement de 23,1% sur les 8 premiers mois de l’année 2021. Cela, compte non tenu d’une hausse de 23,8% à fin juillet 2021. Cette performance du secteur industriel sénégalais, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, est tirée par l’ensemble des sous-branches du secteur, en particulier du dynamisme des industries extractives et des industries manufacturières dont les productions, en volume, se sont respectivement de 38,1% et 21,9% sur la période sous revue. Dans le détail, les industries extractives ont été drivées par la bonne orientation des extractions des minerais métalliques (+58,1%), quand la hausse simultanée de la production des produits agro-alimentaires (+18,4%), des produits textiles et articles d’habillement (+39,8%), des produits du raffinage et de la cokéfaction (+25,5%), ainsi que des produits électroniques et informatiques (+93,5%) ont contribué à doper la performance des industries manufacturières. Dans la même veine, la production des industries a progressé de 40,7% à fin août 2021, en glissement annuel, en lien avec la bonne performance observée dans l’activité de collecte, traitement et élimination de déchets (+41%), malgré l’effondrement de l’activité de collecte d’eau usées et boues (-40,8%). On note, en outre, l’augmentation, dans une moindre mesure, de la production d’électricité, de gaz et d’eau (+4,2%) sur les 8 premiers mois de l’année 2021.

Hausse de 0,6% des prix 

Par ailleurs, l’ANSD note que les prix à la Consommation ont augmenté de 0,6% au mois de septembre comparé à celui du mois précédent. D’après son bulletin mensuel, l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) du mois de septembre 2021 a augmenté de 0,6% comparé à celui du mois précédent.  En effet, selon les services du Dr Allé Nar Diop, Directeur de l’ANSD, cette évolution résulte principalement, du renchérissement des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées (+0,9%), des biens et services de logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles (+0,8%), de communication (+1,8%), ainsi que ceux de restaurants et hôtels (+1,0%). Toutefois, renseigne ce document, il est noté un repli des prix des services de santé (-0,3%) et de loisirs et culture (-0,1%). En outre, en variation annuelle, les prix à la consommation se sont accrus de 3,0%.

L’info