Toutinfo Bréves

LANCEMENT : La coalition ‘’Wallu Sénégal’’ mobilise et prend son élan

Annoncée il y a quelques semaines, la ‘’Grande coalition Wallu Sénégal’’ a été officiellement lancé hier, à la Place du Souvenir africain à Dakar. Le Parti démocratique sénégalais et ses alliés ont profité de l’occasion pour décliner leurs objectifs et fixer le cap en perspective des prochaines élections municipales et départementales.

Le Parti démocratique sénégalais et ses alliés de la Grande coalition Wallu Sénégal ont joint l’acte à la parole. Hier, ils ont opéré une véritable démonstration de force à l’occasion du lancement officiel de ce cadre à la Place du Souvenir africain, à Dakar. Ils ont battu le rappel des troupes et réussi une mobilisation des grands jours. Les militants et sympathisants des différentes forces politiques qui composent les différentes formations politiques de cette coalition se sont fortement mobilisés pour la circonstance. Une démonstration de force qui en dit long sur les intensions de ladite coalition d’engranger le maximum de collectivités territoriales à l’issue des prochaines élections municipales et départementales de janvier 2022. 

‘’Mettre fin aux souffrances du peuple sénégalais et à la gouvernance corrompue du régime’’

D’ailleurs, Wallu Sénégal veut bâtir son action sur le ‘’réalisme, la transparence, l’équité et l’intérêt supérieur des citoyens’’ en direction des élections départementales et municipale du 23 janvier 2022. Ainsi, elle réitère son intention de présenter des listes de candidats dans tous les départements, villes et communes de l’étendue du territoire national. A cet égard, elle engage sans délai les militants et sympathisants des partis et mouvement membres, partout à travers le pays, à se mettre ensemble pour travailler à la mise en place d’équipes gagnantes aussi bien au plan départemental que communal. ‘’Cette coalition retient de faire des bilans d’étape pour ajuster sa stratégie, en particulier dans la lutte pour la transparence du processus électoral et l’organisation d’élections fiables et ouvertes à tous les acteurs. Les rendez-vous électoraux futurs seront abordés dans le respect mutuel et dans la recherche de consensus entre les différentes composantes de la coalition’’, déclare Pape Sarr de la Ld/Debout. Le porte-parole du jour d’encourager au sein de cette coalition, la création d’équipes qui œuvrerons au rassemblement le plus large possible de tous les acteurs et partenaires potentiels de leurs circonscriptions électorales, en vue de constituer des dynamiques crédibles et représentatives capables de gagner et de conduire les changements nécessaires à l’amélioration indispensable de la gouvernance des collectivités locales et des conditions de vie des populations.

Pour assurer son bon fonctionnement, ‘’Wallu Sénégal’’ a mis en place un comité national de pilotage et défini son règlement intérieur. Celui-ci est composé de 5 commissions de travail. Outre ce dispositif, la coalition dit s’être dotée d’un mécanisme clair, transparent, pragmatique et consensuel pour le choix des mandataires ainsi que la confection de ses listes à présenter aux élections départementales et municipales. S’engageant à ‘’mettre fin aux souffrances du peuple sénégalais et à la gouvernance corrompue du régime’’, la coalition promet de mettre en place des institutions fortes, notamment une justice indépendante et une assemblée nationale représentative et souveraine.

Auparavant, les chefs de parti ont avant la lecture de la résolution finale du lancement de la coalition, décliné chacun leurs attentes. Pour le Secrétaire général du Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), Mamadou Diop Decroix, la coalition doit d’ores et déjà travailler sur le profil des futures maires. ‘’Nous devons faire en sorte que les maires issus de notre coalition ne soient pas comme ceux de Benno. Nous ne voulons pas de maires qui vendent des terres, qui détournement les fonds de concours et les fonds de dotation’’, persifle Mamadou Diop Decroix, tout en plaidant pour l’implication de la diaspora dans la gestion des collectivités territoriales. 

Pape Diop : «Nous devons oublier nos partis et avoir comme seuls objectifs les personnes capables de gagner’’

Lui emboitant le pas, le leader de Bokk Gis-Gis, Pape Diop a fait état des difficultés rencontrées dans le fonctionnement des collectivités territoriales depuis l’entrée en vigueur de l’acte 3 de la décentralisation. ‘’Nos collectivités locales traversent, depuis 2014, des moments difficiles, catastrophiques’’, fulmine-t-il. ‘’Si nous voulons que Wallu Sénégal soit gagnante, nous devrons lancer un appel en direction de tous les autres partis de mouvements de la société civile, mais également des populations qui souhaitent un changement dans la gouvernance locale. Nous devons oublier nos partis et avoir comme seuls objectifs les personnes capables de gagner’’, renchérit l’ancien maire de Dakar. Pape Diop d’inviter les leaders de ladite coalition, d’oublier leur égo et leurs formations politiques au profit de Wallu Sénégal. Cependant, cet appel semble tomber dans les oreilles d’un sourd. Puisque Me Abdoulaye Wade et son fils, Karim Wade étaient les absents les plus présents. En effet, lors de la cérémonie de lancement de cette coalition qui porte d’ailleurs les couleurs et effigies du Pds, les militants scandaient leurs noms.  

L’info