Toutinfo Bréves

FINANCEMENT INNOVANT : Les collectivités locales à l’école du Waqf

La Haute autorité du Waqf (HAW) et l’Agence de développement municipal (ADM) ont organisé hier, un atelier de formation à l’intention des agents des collectivités territoriales sur les moyens de financement islamique. Parmi ces derniers, le waqf est présenté comme étant un « financement innovant » dont les communes peuvent tirer profit en finançant leur développement.

La palette des moyens de financement des collectivité territoriales s’élargit. Le waqf vient s’ajouter aux sources de financement classiques des communes. Et pour familiariser les acteurs avec ce nouvel outil de financement islamique innovant, la Haute autorité du Waqf (HAW) et l’Agence de développement municipal (ADM) ont organisé hier, un atelier de formation destiné aux agents des municipalités. ‘’Le waqf est un financement islamique innovant pour les collectivités territoriales qui vient s’ajouter aux sources de financement qu’elles utilisent pour réaliser leurs projets’’, a déclaré le directeur général de la HAW, Racine Bâ lors de l’ouverture du séminaire de formation axé sur le thème : ‘’Le financement de projets de développement dans les collectivités territoriales par un des instruments de la finance islamique. Enjeu et opportunités’’.

Selon le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire qui a présidé la rencontre, l’État du Sénégal, soucieux des opportunités qu’offre la finance islamique à travers ses instruments tels que le waqf, a depuis 2015 mis en place un cadre juridique à travers la loi numéro 0215 du 6 mai 2015 relative au waqf. De l’avis d’Oumar Guéye, ce cadre permet à tous les acteurs de bénéficier d’un financement par le biais de ce mécanisme. 

‘’Le waqf, un levier de développement’’

Dans le but de favoriser son recours au sein des collectivités territoriales, l’Agence de développement municipale et la Haute autorité du waqf ont signé un partenariat. ‘’Le waqf est un financement extrêmement important. Il doit être un levier pour les collectivités pour pouvoir avoir d’autres ressources à la disposition des collectivités territoriales‘’, a souligné le ministre des Collectivités territoriales, par ailleurs maire de Sangalkam. Pour sa part, le directeur général de l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall a estimé que le Plan Sénégal Émergent (PSE), qui est le socle de la vision du Président Macky Sall permet aux élus locaux de chercher des partenaires financiers dans le cadre du financement de leurs projets de développement économique et social. ‘’Le Plan Sénégal Émergent (PSE) lancé par le Président Macky Sall permet aux collectivités territoriales de faire recours à d’autres financements pour pouvoir réaliser nos projets’’, a-t-il souligné. Pour lui, la mission de l’ADM est de trouver de nouveaux moyens de financement pour que les collectivités locales puissent en bénéficier. 

Pour le directeur de la Haute autorité pour le waqf (HAW), Racine Ba, il s’agit maintenant de sensibiliser les acteurs locaux sur les opportunités du waqf dans le financement des projets au sein des collectivités territoriales. ‘’Il y a beaucoup de projets qui sont dans les tiroirs au niveau des communes et des départements. Si on peut trouver à côté d’autres ressources comme le waqf, c’est une occasion de réaliser les projets au niveau de l’éducation, de la santé mais aussi au niveau de l’environnement’’, a déclaré Mamina Camara, président du conseil départemental de Bignona et représentant des élus locaux. 

L’info