Toutinfo Bréves

ASSURANCE CONTRE LES EFFETS DE LA SÉCHERESSE : Star Network souscrit plus de 800 millions FCFA pour protéger 160 000 Sénégalais

  • mbay thiamdoum
  • octobre 9, 2021
  • Commentaires fermés sur ASSURANCE CONTRE LES EFFETS DE LA SÉCHERESSE : Star Network souscrit plus de 800 millions FCFA pour protéger 160 000 Sénégalais

Star Network qui regroupe une cinquantaine d’organisations et Afican Risk capacity viennent au secours du Sénégal, contre les effets de la sécheresse. Ils ont mis en place une assurance paramétrique (payable à l’avance) de 1,5 millions de Dollars, soit plus de 800 millions F CFA pour protéger 160 000 personnes dans le pays. 

Un réseau mondial d’agences humanitaires, dont Catholic Relief Services, Save the Children, Action contre la faim, Plan, Oxfam et World Vision, ont signé une police d’assurance contre les risques climatiques qui protégera jusqu’à 160 000 personnes au Sénégal contre les effets de la sécheresse. Dans une déclaration conjointe rendue publique hier, ces organisations notent que cette police d’assurance, l’une des premières du genre, permettra aux agences d’aide d’offrir un soutien vital aux personnes au Sénégal dès qu’une sécheresse est annoncée, contribuant ainsi à prévenir la famine’’. D’un montant global de 1,5 million de dollars US, soit 851 millions de F CFA, cette police d’assurance signée par Start Network, un réseau mondial de plus de 50 agences humanitaires, et fournie par African Risk Capacity, repose sur une assurance paramétrique. Cela veut dire que l’assureur paye avant une crise, sur la base de déclencheurs scientifiques préalablement convenus, (données pluviométriques par exemple). Contrairement au modèle actuel dans lequel les agences d’aide ne reçoivent des fonds qu’après le déclenchement d’une crise, il permet aux organisations de planifier et d’atténuer les pires effets d’une sécheresse. A en croire le communiqué, en 2019-2020, un paiement de 10,6 millions USD a permis de soutenir plus de 300 000 personnes. En 2020, poursuit-il, le paiement a permis aux familles de protéger le bétail et d’autres biens de valeur et d’éviter de recourir à des stratégies d’adaptation négatives, telles que sauter des repas ou envoyer les enfants travailler au lieu de l’école. La nouvelle politique annoncée aujourd’hui complète celle mise en place par le Sénégal, afin de garantir la protection du plus grand nombre de personnes possible, plus de 500 000 personnes. A noter que l’initiative au Sénégal est financée par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) par l’intermédiaire de la Banque allemande de développement, Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW).

L’info