Toutinfo Bréves

1000 HA ALLOUÉS À UN PRIVÉ À PAKOUR : Une pétition lancée hier

Dans le cadre de son combat pour l’annulation des 1000 hectares affectés à un privé, le Collectif des associations des populations de Pakour a lancé hier, une pétition qui a atteint, en 5 heures, plus d’une centaine de signataires. 

Le Collectif des associations des populations de Pakour a lancé hier, une pétition pour faire annuler la délibération N°12/2016/CM/PK du 28 novembre 2016 du conseil municipal de Pakour, approuvée par arrêté N°96/AR/PK/SP du sous-préfet de l’arrondissement de Pakour et qui affecte 1000 ha au promoteur privé Mamadou Oumar Sall, président du GIE ‘’Yellitare Ndema et Ngaynaka’’. Lancée hier à 16 heures pour une durée de 72 heures, la pétition a atteinte à 20 heures, 112 signataires. Selon Samba Baldé, Secrétaire général de l’Union pour le développement de la commune de Pakour, le but de cette pétition est d’atteindre au moins 1000 signatures pour montrer à l’opinion nationale et internationale que la population désapprouve cette affectation. ‘’L’objectif est d’avoir le maximum de signatures pour faire annuler cette affectation’’, a-t-il expliqué.  Ce changement de stratégie dans le combat intervient après la marche avortée du samedi dernier qui a abouti à l’arrestation et au placement sous mandat de dépôt de l’activiste Guy Marius Sagna. Le leader de Frapp/France dégage s’était rendu samedi dernier à Pakour, pour prêter main forte aux populations qui luttent depuis des années, contre cette affectation. Dans une note, le collectif explique les raisons de sa détermination à se battre pour l’annulation de la décision du conseil municipal. ‘’Ce que nous déplorons, c’est cette étendue très arbustive qui aujourd’hui prive nos bétails d’eau. Nous n’avons plus accès au seul fleuve dans cette commune. Nous déplorons aussi cette déforestation abusive dont les conséquences climatiques sont incommensurables. Nous demandons le soutien des Sénégalais dans cette affaire pour un maximum de réduction de cette superficie’’, déclare le Collectif dans la note.

L’info