Toutinfo Bréves

ENTENDUS DANS LE FOND : Kilifeu et Sinon nient tout et demandent une liberté provisoire

Arrêtés puis envoyés en prison depuis le 15 septembre dernier, Kilifeu et Simon de Y en a marre ont été entendus hier, dans le fond du dossier de trafic présumé de visas et de migrants dans laquelle ils sont impliqués. Tous les deux ont nié les accusations portées contre eux. Quant à leurs avocats, par la voix de Me Moussa Sarr, ils ont annoncé avoir déposé des demandes de liberté provisoire. C’est dire que leur sort est entre les mains du juge qui devra apprécier s’ils peuvent ou non bénéficier d’une liberté provisoire, en attendant leur jugement pour les faits d’association de malfaiteurs, trafic de visas, faux et usage de faux, et trafic de migrants. Tout est parti de la diffusion dans les réseaux sociaux et certains médias en ligne, de vidéos des deux activistes filmés à leur insu, lors de transactions par le nommé Thier qui serait leur ami. 

L’info