Toutinfo Bréves

GUY MARIUS SAGNA EN PRISON : ‘’Frapp/France Dégage’’ dénonce une justice à deux vitesses

  • mbay thiamdoum
  • octobre 5, 2021
  • Commentaires fermés sur GUY MARIUS SAGNA EN PRISON : ‘’Frapp/France Dégage’’ dénonce une justice à deux vitesses

Exigeant la libération sans condition de Guy Marius Sagna, placé hier sous mandats de dépôt, le Secrétariat exécutif national (SEN) du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp-France Dégage) qui était en conférence de presse hier, dénonce une justice à deux vitesses. 

Retour en prison pour Guy Marisu Sagna ! L’activiste arrêté samedi, et déféré hier au parquet, a été placé sous mandat de dépôt, après son face à face avec le juge. Il est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles et sera jugé en flagrant délit jeudi prochain. Ce qu’a confirmé son avocat, Me Koureychi Bâ. 

Sur le pied de guerre depuis l’arrestation de son patron, le Secrétariat exécutif national (SEN) du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp-France Dégage) a organisé hier une conférence de presse, au cours de laquelle, les camarades et soutiens de l’activiste ont dénoncé une justice à deux vitesses. Selon eux, Guy Marius Sagna n’a fait que le constat de tous les démocrates épris de justice dans ce pays.  Ce, disent-ils, ‘’au moment où Bougazelli continue de narguer le pays tout entier malgré son crime financier. Qui plus est, Bougazelli a porté de graves accusations contre la gendarmerie (50 millions de francs CFA demandé selon lui par un gendarme) ‘’. Les camarades de Guy Marius Sagna rappellent dans la foulée, qu’au moment où l’activiste est appréhendé pour un soi-disant délit d’opinion à la suite d’un poste, ‘’les députés faussaires et trafiquants de passeports diplomatiques ne sont pas encore inquiétés, malgré la condamnation générale et le discrédit international causé à notre pays’’. Aussi, le Secrétariat exécutif national de Frapp/France Dégage rappelle-t-il que la plainte de Kilifeu du Mouvement Y en a marre contre le site Léral.net pour diffusion de données à caractère personnel, ne connait pas encore de suite. ‘’La suspecte promptitude à l’auto-saisine du procureur en 1 mois, au moment où la mort de 14 jeunes Sénégalais reste toujours impunie et que tous les dossiers de l’Ofnac lui ont été transmis, témoigne d’une volonté claire du président Macky Sall de liquider d’ici 2024, tous les résistants à sa dictature debout après une faillite totale de ses politiques économiques et sociales ‘’, mentionne le SEN de Frapp/France Dégage. Tout en dénonçant cet ‘’acharnement liberticide contre les mouvements citoyens’’, les camarades de Guy Marius Sagna invitent toutes les forces vives de la nation, à préparer la dernière offensive contre ce régime ‘’totalitaire et anti populaire’’.

L’info