Toutinfo Bréves

DIFFUSION DE FAUSSES NOUVELLES : Guy Marius Sanga arrêté et placé en garde-à-vue

On en sait un peu plus sur l’arrestation de Guy Marius Sagna samedi à Pakour. Elle est en réalité liée à un post qu’il avait fait jeudi dernier sur la gendarmerie. Transféré à Dakar hier, l’activiste qui a refusé de répondre aux enquêteurs, selon son avocat, a été placé en garde à vue, pour diffusion de fausses nouvelles.  

Guy Marius Sagna est en garde à vue au commissariat central de Dakar. Il est poursuivi pour ‘’diffusion de fausse nouvelles’’, selon son avocat Me Khoureychi Bâ. Cela, suite à un post sur sa page Facebook, datant de jeudi dernier et où il affirme : ‘’La nouvelle devise de la Gendarmerie sénégalaise : déshonneur et parti à la place d’Honneur et Patrie’’. Depuis lors, il était dans le viseur des autorités judiciaires. ‘’C’est finalement hier samedi en début de soirée à Kounkané que la brigade de gendarmerie de la localité a mis la main sur GMS, avant de le livrer à la police de Vélingara pour sa conduite à Tambacounda, d’où il a été transféré à Kaffrine pour arriver aux aurores à Dakar, après une ultime escale à Fatick’’, raconte son avocat. Il souligne que dès qu’il a posé les pieds à Dakar, son placement sous garde à vue lui a été notifié, ainsi que les motifs de son arrestation. 

Selon Me Bâ, Guy Marius Sagna, complètement lessivé par le voyage, n’a même pas ouvert la bouche hier devant les enquêteurs. ‘’Là, il va reprendre des forces au commissariat du Plateau pour être probablement déféré au parquet du Procureur ce lundi 04 octobre’’, ajoute la robe noire.

L’activiste Guy Marius Sagna arrêté samedi à Kounkané, y était avec une délégation de Frapp, pour prêter main forte aux populations locales, qui voulaient manifester contre l’attribution de 1000 ha de terre à un promoteur privé. Mais la manifestation a été interdite. Un bon motif d’arrestation de l’activiste et de ses camarades. Mais ces derniers ont été entendus avant d’être relâchés, contrairement à leur leader. Mais en ce moment, personne ne savait qu’il a avait été arrêté pour son post contre la gendarmerie. ‘’Il ressort des informations que j’ai pu glaner suite à une conversation avec le Commandant Faye de la brigade de Kounkané que sur « ordre de la hiérarchie, Guy Marius a été confié à la Police des frontières de Vélingara. Mais que ses camarades, ayant été entendus sur procès-verbal au sujet des motivations du courrier déposé, étaient autorisés à rentrer’’, affirmait son avocat. 

L’info