Toutinfo Bréves

PRODUCTION INDUSTRIELLE : Hausse de 2,4% de l’activité au mois d’août

A travers son bulletin mensuel, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) note que la production industrielle affiche une augmentation de 2,4% au mois d’août 2021, alors que les prix des produits manufacturiers ont diminué de -8,6%.

Selon le bulletin mensuel de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), l’activité industrielle est marquée, en août 2021, par une augmentation de 2,4% des prix de la production industrielle hors égrenage de coton, comparativement à ceux du mois précédent. L’annonce a été faite à travers un communiqué dont l’Info a reçu copie hier. En effet, cette évolution est en relation avec l’accroissement des prix des produits manufacturiers (+5,4%), notamment, ceux de l’agro-alimentaire, du cuir travaillé et articles de voyage. En revanche, il est noté une diminution des prix des produits des industries extractives (-8,6%) et une stagnation de ceux des produits des industries environnementales ainsi que ceux de l’électricité, eau et gaz. En variation annuelle, les prix de la production industrielle hors égrenage de coton ont progressé de 14,7% en août 2021, comparativement à ceux du mois correspondant de l’année précédente. De même, sur les huit premiers mois de 2021, les prix moyens ont crû de 5,6%, par rapport à ceux de la même période de 2020.

Hausse du Pib de 4,1% au 1er semestre

Par ailleurs, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie informe qu’au deuxième trimestre de l’année 2021, le Produit intérieur brut (PIB) réel, corrigé des variations saisonnières (CVS), a progressé de 4,1%, par rapport au trimestre précédent. Ce résultat est imputable à l’accroissement des valeurs ajoutées des secteurs primaire (+4,4%), secondaire (+4,3%) et tertiaire (+3,9%). En outre, explique l’ANSD, les taxes nettes de subventions sur les produits se sont bonifiées de 4,6%. 
Sous l’angle de la demande, le regain d’activité économique au deuxième trimestre de 2021, par rapport au même trimestre de l’année précédente, s’est traduit, en termes réels, par l’accroissement des exportations de biens et services (+40,3%), de la formation brute de capital fixe (+18,7%) et de la consommation finale (+10,6%). Le Produit intérieur brut nominal est estimé à 3591,4 milliards de FCFA au deuxième trimestre de 2021. 

L’info