Toutinfo Bréves

MASSE SALARIALE : Plus de 440 milliards dépensés au 1er semestre 2021

L’administration sénégalaise a dépensé plus de 440 milliards de francs CFA pour ses 158 000 employés durant le premier semestre de l’année, selon la note de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) du ministère des Finances et du Budget.

‘’Les dépenses de personnel exécutées au 30 juin 2021 s’élèvent à hauteur de 440,22 milliards FCFA, soit 48,6% des crédits ouverts par la loi de finances’’, renseigne la note de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) du ministère des Finances et du budgetSelon la même source, en moyenne, 2.7 millions de francs ont été dépensés pour chaque employé durant les 6 mois. Soit 464 000 francs CFA durant chaque mois. Comparées au deuxième trimestre de 2020, les dépenses de personnel ont augmenté de 30,59 milliards FCFA (7,5% en valeur relative). En guise d’explications, l’argentier de l’État évoque l’augmentation de l’effectif de la fonction publique qui est passé de 150.688 à 158.074 agents, l’apurement des factures des hôpitaux publics et privés pour 8 milliards, l’indemnité forfaitaire accordée à certains agents de l’État. La hausse s’explique aussi, selon le ministère des Finances, par la poursuite de la mise en œuvre des engagements de l’État auprès des organisations syndicales, notamment ceux regroupées au sein du G7 dont l’incidence est évaluée à 41,2 milliards FCFA.

Baisse des exportations vers l’UEMOA

Par ailleurs, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE), les exportations du Sénégal sont estimées à 33,2 milliards de FCFA au mois de juillet 2021 contre 57,8 milliards de FCFA au mois précédent, soit une diminution de 24,6 milliards. Elles ont représenté 16,3% de la valeur totale des exportations de marchandises du Sénégal durant le mois de juillet 2021. La part des produits acheminés vers le Mali, principale destination des exportations du Sénégal dans l’Union, est passée de 53,7% à 52,3% sur la période, soit une perte de 1,4 point de pourcentage. Le ciment reste le principal produit exporté vers le Mali, avec une part évaluée à 29,9% en juillet 2021 contre 24,3% le mois précédent. 

Plus de 7 milliards d’importations

Dans la même période, les importations de biens en provenance des pays de l’UEMOA sont évaluées à 7,6 milliards au mois de juillet 2021 contre 7,4 milliards le mois précédent, soit une légère augmentation de 138 millions. L’information est contenue dans la dernière publication « Point mensuel de conjoncture @septembre 2021 » de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Elles ont, ainsi, représenté 2,1% de la valeur totale des importations de biens du mois de juillet 2021. La Côte d’Ivoire demeure le principal fournisseur du Sénégal au sein de la zone avec une part évaluée à 67,5% en juillet 2021 contre 56,5% le mois précédent. Les achats en provenance de ce pays ont, principalement, porté sur les « matières plastiques artificielles » et « bois et ouvrages » qui en ont représenté, respectivement, 13,9% et 8,9% sur la période. 

L’info