Toutinfo Bréves

RECENSEMENT DE LA POPULATION : Le projet ‘’coûtera 20 milliards de FCFA’’

Le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) prévu au second semestre de 2023, coûtera 20 milliards de francs CFA.  La révélation est du DrSamba Ndiaye, Directeur des statistiques démographiques et sociales à l’ANSD. 

Le budget du cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) est connu. Cette vaste opération de comptage qui aura lieu sur toute l’étendue du territoire sénégalais en 2023 aura un budget de 20 milliards de francs CFA.  L’information est donnée par le Dr Samba Ndiaye, Directeur des statistiques démographiques et sociales à l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), invité de la Matinale de Iradio, hier. ‘’En 2013, le recensement au Sénégal avait couté 13,5 milliards de franc. Pour le recensement de 2023, l’enveloppe tournerait autour de 20 milliards de FCFA’’, informe-t-il.  Il relève qu’une telle opération nécessite beaucoup de ressources humaines et techniques et l’État du Sénégal s’engage à dégager des moyens financiers conséquents pour réussir ce comptage. Pour le Dr Samba Ndiaye, cette enveloppe financière prendra en charge tout le personnel qui sera recruté sur le terrain, notamment les jeunes, en plus de l’acquisition de matériels électroniques de dernières générations nécessaires pour bien faire le travail. ‘’On fait un appel à candidature, mais on préfère recruter les enquêteurs dans la zone où ils habitent. Parce que quand on recense là où on habite, on n’oubliera personne. Ce qui a d’ailleurs permis de réussir le dernier recensement en 2013’’, dit-il. 

Le Sénégal fait partie des rares pays africains qui, en 2013, ont fait le recensement à l’aide d’un support électronique. ‘’Avec ces supports électriques, nos agents envoyaient directement leurs données dans les serveurs qui étaient décentralisés dans tous les départements du Sénégal. Une fois que le recensement terminé, la publication des résultats n’avait pas pris trop de temps’’, note-t-il. Soulignant que cette fois, ils procéderont pareillement, mais avec des supports électroniques plus sophistiqués. A en croire le Dr Ndiaye, le Sénégal est plus assidu en matière de recensement par rapport aux autres pays africains. Selon lui, depuis 1976, le Sénégal a réalisé cinq recensements, à savoir en 1976, 1988, 2003 et 2013, alors que d’autres sont à deux recensements seulement. 

L’info