Toutinfo Bréves

ELECTIONS LOCALES, VIOLENCE, RESEAUX SOCIAUX…Le sermon de Serigne Mountakha

Les rideaux sont tombés hier sur la 127ème édition du Grand Magal de Touba. Un évènement mondial clôturé par le discours du Khalife général. Cette année, Serigne Mountakha Mbacké, en homme de son temps, a accordé une place centrale aux thèmes qui agitent actuellement le pays : la politique, la violence, les réseaux sociaux. Ainsi, appelant à des élections transparentes et paisibles, il a exhorté les jeunes à éviter la violence qui n’engendre que la violence, et à bannir les dérives sur les réseaux sociaux où les valeurs sont piétinées et où des vies, des amitiés, des couples…sont brisés. 

Le discours du Khalife Général des Mourides a été lu devant la délégation officielle conduite par le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome, accompagné entre autres de ses collègues Dame Diop, Yankhoba Diattara, Ndèye Saly Diop Dieng et du gouverneur de Diourbel.

 Serigne Mountakha qui a été amené à intervenir dans le champ politique, notamment avec les évènements de mars dernier, a accordé une place importante à la politique dans son message de clôture du Grand Magal. Cela, devant la délégation officielle conduite par le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome, accompagné entre autres de ses collègues Dame Diop, Yankhoba Diattara, Ndèye Saly Diop Dieng et du gouverneur de Diourbel.

’Que les élections  soient  transparentes, paisibles…’’ 

Dans son discours lu par Serigne Sidy Mokhtar Kâ, en arabe et en Wolof, le Khalife général des mourides, soulignant l’importance des prochaines joutes électorales, a appelé à ce qu’elles se déroulent dans le calme et la transparence. ‘’Les élections sont toutes proches. Et chacun sait que ces élections sont très importantes pour les Sénégalais. Je souhaite que quand ce sera le moment, que tout se passe dans la paix et la tranquillité’’, soutient-il d’emblée. Et de recommander également qu’elles soient des élections transparentes, paisibles ; des élections après lesquelles, tous les protagonistes pourront se retrouver, se congratuler…et surtout, pourront se regarder les yeux dans les yeux, parce qu’ils ne se seront pas dit des monstruosités’’. 

Les jeunes invités à éviter la violence et les dérives sur les réseaux sociaux

Chantre de la paix, Serigne Mountakha Mbacké a fait aussi un plaidoyer pour la non-violence, notamment à l’endroit des jeunes. A cet effet, il a exhorté les jeunes à éviter la violence quel que soit le motif ; car la violence n’engendre que la violence. En outre, le patriarche de Touba les invite à méditer sur certaines situations difficiles dans lesquelles se trouvent des pays voisins. ‘’Il y a des pays où les gens sont en train de s’entretuer, de se battre, de se disputer…Ils sont en train de faire de la discrimination ethnique, politique…Or le Sénégal a échappé à tous ces fléaux. Donc rendons grâce à Dieu pour la paix dont il nous a gratifiée’’, soutient Serigne Mountakha. Non sans préciser que ‘’la paix, on la cultive, on l’entretient, pour qu’elle perdure’’. Pour cela, il recommande d’éviter certains instruments et actes qui compromettent la paix, notamment l’usage inappropriée des nouvelles technologies et des réseaux sociaux. ‘’Parmi les obstacles à la paix, il y a les réseaux sociaux dont raffolent les jeunes. Ils y sont jour et nuit au point de ne plus avoir de temps pour autre chose. Ça détruit leurs études, leur dignité’’, dit-il. Et d’ajouter : ‘’On y publie des photos réprouvées par la morale et la dignité. On y diffame les gens ; on y sème la division ; on y brise des vies, des amitiés, des mariages…Certains utilisent les réseaux sociaux pour faire de la discrimination ethnique, politique, religieuse, entre tarikha…’’. Fort de tous ces constats, le Khalife général demande aux talibés mourides de se référer aux enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba. (…), de se retrousser les manches pour gagner leur vie à la sueur de leur front, d’être ouverts, humbles, magnanime, tolérants…’’. 

‘’ Le gouvernement doit faire encore plus d’efforts pour résoudre définitivement le problème des inondations’’.

Serigne Mountakha a aussi évoqué les inondations qui sévissent dans plusieurs localités du pays dont Touba même en cette période de Magal. Ainsi, après avoir compati à la détresse des victimes qui ont dû abandonner leurs maisons envahies par les eaux, le guide religieux qui reconnait les efforts déjà faits par les autorités, les a exhortées à redoubler d’efforts et à prendre le phénomène à bras le corps pour venir à bout de ce fléau et soulager les victimes qui trinquent à chaque hivernage. Toutefois, le Khalife  soutient, en dépit des dégâts qu’elles causent depuis lors, que les pluies dont indispensables. ‘’C’est mieux que la sécheresse. Car la sécheresse affecte l’économie et appauvrit le pays’’, note-t-il. 

Evoquant la pandémie du coronavirus, le Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, s’appuyant sur les enseignements du Coran et de la Sunna, a exhorté les populations à suivre les recommandations des autorités sanitaires, car le contraire serait suicidaire. Rappelant les efforts entrepris, comme les récitals de Coran, pour conjurer la pandémie, Serigne Mountakha a rappelé que le virus est ‘’un envoyé de Dieu’’ qui nous en débarrassera quand sa mission sera terminée. Remerciant les autorités, il a fait une mention spéciale au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr ‘’pour son engagement dans la lutte contre le covid-19 qui est présent dans tout le pays et qui pose aujourd’hui un problème au monde entier’’. 

L’info