Toutinfo Bréves

ACCUSE D’AVOIR REÇU 200 MILLIONS : Thierno Bocoum traîne Fatoumata Ndiaye en justice

Agacée par la sortie du président d’AGIR sur le Fouta, la nouvelle militante de l’Alliance pour la République (APR), Fatoumata Ndiaye accuse Thierno Bocoum d’avoir reçu une somme de 200 millions d’une autorité politique. Thierno Bocoum qui dément de telles allégations, annonce une plainte contre elle. 

La nouvelle recrue de Macky Sall, Fatoumata Ndiaye accuse l’ancien député Thierno Bocoum d’avoir reçu un financement de 200 millions d’une autorité politique. Cette accusation risque de lui valoir une plainte, étant donné que Thierno Bocoum compte ester en justice. Hier, le leader du mouvement Agir a annoncé une plainte contre l’ex-coordonnatrice de ‘’Fouta Tampi’’, en rupture de ban avec ses camarades depuis son revirement spectaculaire. D’ailleurs, Thierno Bocoum qui trouve écœurantes les allégations de Fatoumata Ndiaye, lui demande d’éclairer l’opinion nationale à cet effet. ‘’Comme elle dit détenir des preuves de ses accusations, nous allons lui donner une occasion pour qu’elle éclaircisse la lanterne aux Sénégalais’’, déclare Thierno Bocoum dans une vidéo sortie à cet effet hier. ‘’Récemment, elle a porté plainte contre quelqu’un et il a répondu dare dare. Je pense qu’elle va incessamment expliquer aux Sénégalais les accusations portées contre ma personne. Elle dit aussi détenir d’autres informations sur moi. Elle n’a qu’à les divulguer à la face du monde’’, poursuit Bocoum. Qui dément avoir été mêlé de près ou de loin, à une quelconque nébuleuse. ‘’Je ne sais vraiment pas l’objet de ses attaques contre ma personne. Je n’ai jamais parlé avec elle, je ne la connais même pas. S’il y a des titrailles dans les journaux ou sur les sites d’internet qui l’ont poussé à m’attaquer, elle doit aller vérifier les faits d’abord pour voir si Thierno Bocoum a porté des accusations contre elle ou pas’’, déclare le leader d’Agir.

Dans le même registre, Thierno Bocoum dit s’en tenir aux réalités en ce qui concerne Fouta. ‘’Nous connaissons les réalités de la région de Fouta, nous étions là-bas en tournée. Fouta est important pour nous de même que le Sénégal. ‘’Fouta Tampi’’, ‘’Fouta Weli’’, ‘’Fouta Mayi’’, ce sont des termes ‘halpulaar’, ça n’appartient à personne. Nous nous sommes prononcés juste sur ça’’, indique-t-il. ‘’Nous allons faire tout notre possible pour porter l’affaire au niveau de la justice nationale et internationale parce que la plupart des gens qui sont derrière elle, sont à l’étranger. Nous sommes en train de discuter avec nos avocats pour une clarification sur cette affaire. Les accusations sur les personnes doivent cesser au Sénégal une bonne fois pour toute’’, tonne le leader d’Agir.

L’info