Toutinfo Bréves

VISITE DE YAW A TOUBA : Ousmane Sonko adoube Serigne Mountakha et refuse de parler politique

En visite à Touba à deux jours du grand Magal, les deux grandes coalitions de l’opposition sénégalaises se sont télescopées dans la cour du Khalife général des Mourides. Sauf que le leader de Pastef à la tête d’une grande délégation, a été la vedette du jour, ovationné qu’il était de l’entrée de la résidence Khadim Rassoul à la salle des hôtes avec des slogans qui lui sont favorables.

Ousmane Sonko a ravi la vedette à Déthié Fall, Aïda Mbodj, Habib Sy, Cheikh Tidiane Dièye et les autres leaders de la coalition Yewwi askan wi qui étaient hier à Touba pour faire leur ziarra à quelques deux jours du grand Magal de Touba. Sous un grand boubou blanc, Ousmane Sonko a été largement ovationné dès que sa voiture s’est arrêtée sous les pieds de ses gardes du corps qui l’attendaient devant la résidence Khadim Rassoul. ‘’Sonko, Sonko, Sonko’’, scandaient certains massés devant ladite résidence. ‘’Nous voulons que vous soyez le prochain président, par la garce de Dieu et sous la bénédiction de Serigne Mountakha’’, répétaient d’autres. ‘’Le pays va mal, toutes les denrées ont connu une augmentation. Le riz est cher de même que l’huile et le sucre. Nous n’en pouvons plus’’, soutenaient d’autres. A la tête d’une forte délégation, le leader des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), l’une des figures de proue de la nouvelle coalition de l’opposition à l’initiative de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a été reçu par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. ‘’On est venu dans le cadre de notre coalition pour rencontrer le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. C’est nécessaire, dans le contexte d’avant-magal de venir rencontrer le Khalife pour lui témoigner de notre soutien et notre affection, et magnifier l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba’’, déclare le leader de Pastef au sortir de la rencontre. Il souligne d’ailleurs que ce n’est pas la première fois qu’il effectue une visite dans la capitale du mouridisme. 

«Tant que nous écoutons nos guides religieux, il y aura moins d’erreurs. Si ce n’était pas eux, on serait aujourd’hui dans des difficultés».

Seulement, relève-t-il, pour cette année, il y a cela de particulier que la délégation qui représente les différentes sensibilités de la coalition Yewwi askan wi. ‘’Nous sommes très heureux de venir à Touba pour y rencontrer notre guide spirituel, notre grand-père. Nous sommes venus lui réitérer notre allégeance et nos vœux pour le pays, recueillir ses prières et ses précieux conseils et recommandations. Tant que nous écoutons nos guides religieux et suivons à la lettre leurs recommandations, il y aura moins d’erreurs. Ils ne sont mus par aucune ambition personnelle ou intérêt personnel, ils sont tout le temps du coté du peuple et œuvrent toujours pour le développement du pays’’, déclare-t-il. Non sans préciser que le Khalife les a bien reçus et leur a réitéré ses recommandations pour la pacification de l’espace politique sénégalais. ‘’Si ce n’était pas eux, on serait aujourd’hui dans des difficultés. Nous ne le remercions jamais assez’’, lance Ousmane Sonko qui s’est abstenu de toute déclaration politique lorsqu’interpellé par les journalistes, sur les soubresauts notés au sein de la coalition YAW et ayant conduit au départ de Bougane Guéye Dany. ‘’Dans la cour du Khalife, je ne parlerai pas politique’’, répond-il subtilement.

A deux jours du Grand Magal, tous les chemins semblent mener à Touba où le ballet des personnalités politiques rythme le quotidien du Khalife. Outre la coalition YAW, celle articulée autour du Parti démocratique sénégalais a été aussi reçue par Serigne Mountakha Mbacké. Les deux délégations se sont d’ailleurs retrouvées en même temps dans le salon de Serigne Mountakha Mbacké.

L’info