Toutinfo Bréves

PAPE DIOP ET CIE A TOUBA : ‘’Le président Wade nous a dit d’aller vers les populations pour leur parler’’

  • mbay thiamdoum
  • septembre 24, 2021
  • Commentaires fermés sur PAPE DIOP ET CIE A TOUBA : ‘’Le président Wade nous a dit d’aller vers les populations pour leur parler’’

La coalition du Pds et Cie était hier à Touba. Après une entrevue avec le khalife, la délégation est allée voir son porte-parole. Chez Serigne Bass Abdou Khadre, Pape Diop a évoqué leur coalition et leur ambition commune d’aller aux locales et de les gagner. 

Tout comme Yewwi askan wi, la coalition du Pds et ses alliés a été reçue par le Khalife général des mourides. Pape Diop, chef de la délégation, était accompagné entre autres, d’Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Bruno d’Erneville, Abdoulaye Niane, Mame Diarra Fam, Cheikh Mbacké Dolly. Après avoir fait leur ziar à Serigne Mountakha Mbacké qui a magnifié leur déplacement, les leaders de la coalition se sont rendus chez le porte-parole, Serigne Bassirou Abdou Khadre. Et c’est sur place que Pape Diop a pu parler de politique. Ce dernier a souligné d’emblée que leur coalition, même sans nom, était déjà bien en place, avec l’ambition d’aller aux législatives et de les remporter. ‘’La politique, c’est une compétition lors de laquelle chaque parti défend ses positions et idées. Mais nous compétirons quand-même dans la paix. Dieu choisit ses élus et quand Il décidera que ce sera nous les prochains, nous le serons. Dieu donne le pouvoir à qui il veut et quand il le prend, il ne demande l’avis de personne’’, a souligné le leader de la Convergence démocratique libérale/Bokk Guis-guis. Il poursuit en révélant les conseils et recommandations de Wade à leur endroit. ‘’Le Président Wade m’a dit de semer la paix pour ensuite la cultiver. Il nous a dit d’aller vers les populations pour leur parler’’, dit-il au porte-parole du Khalife.

Prenant la parole, Serigne Bassirou Abdou Khadre a positivement apprécié le déplacement de Pape Diop et Cie. Non sans glisser sur le terrain politique, pour souligner subtilement à ses hôtes que le temps du «ndigueul» est révolu. En effet, le porte-parole du Khalife a fait savoir à Pape Diop et Cie que Wade dont il fait référence, en son temps, avait été très élégant et fair-play, en demandant au Khalife de l’époque, de ne pas donner un «ndigueul» ou consigne de vote en sa faveur. Un subtil avertissement à tout politicien qui espère un coup depouce du Khalife.   

L’info