Toutinfo Bréves

DIFFÉREND AVEC WARI : Les prestataires déposent une plainte contre Kabirou Mbodj

Les prestataires de Wari ont déposé hier, une plainte auprès du Procureur de la Réplique, Serigne Bassirou Guéye contre le Pdg dudit réseau de transfert d’argent, Kabirou Mbodj. Dans le bras de fer engagé contre ce dernier, ils envisagent aussi de saisir la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et l’ambassade de France au Sénégal.  

Le Collectif des prestataires de Wari a déposé hier une plainte auprès du procureur de la Réplique, Serigne Bassirou Guéye, contre le propriétaire du réseau de transfert d’argent Wari, Kabirou Mbodj. Selon El Hadji Diallo, représentant dudit collectif, Kabirou Mbodj a bloqué l’argent des prestataires à travers sa plateforme Wari. ‘’Nous sommes aujourd’hui venus au palais de justice pour déposer une plainte auprès du Procureur de la République ‘’, a déclaré El Hadji Diallo au cours d’un point de presse tenu sur le parvis même du palais de justice de Dakar. Selon le responsable dudit collectif, cette plainte entre dans le cadre de la deuxième phase du plan d’action des prestataires. Ces derniers disent avoir essayé, lors de la première phase, de rencontrer la direction de Wari, mais sans succès. ‘’La direction ne veut ni recevoir nos courriers, encore moins nous recevoir en personne. Ce qui constitue une violation flagrante des conditions de vente que la structure avait établies’’, a vigoureusement dénoncé El Hadji Diallo. 

Après la plainte, le Collectif des prestataires de Wari a dévoilé une nouvelle stratégie pour réclamer l’argent que la société de Kabirou Mbodj leur doit. Après plusieurs stratégies, le Collectif compte, dans le cadre de son plan d’action, saisir la BCEAO, le ministre en charge des Finances et l’Uemoa.  Étant donné que Wari a un agrément délivré par la banque de France, le collectif a aussi décidé, d’après son président El Hadji Diallo, de saisir l’ambassade de la France au Sénégal pour que l’affaire soit portée devant les cours et tribunaux français. ‘’Dans les conditions fixées, Wari avait dit qu’en cas de différend, ce sont les tribunaux français qui sont compétents. Effectivement, nous avons vu que Wari a un agreement livré par l’autorité de contrôle prudentielle de régulation de la banque de France cib16-118 pour porter l’affaire devant la banque de France’’, a justifié El Hadji Diallo sur les raisons qui motivent la saisine de l’ambassade de France à Dakar. 

Le Collectif des prestataires de Wari dénonce en effet une violation flagrante des conditions établies qui disent clairement dans les articles 16 et 20 que le compte de tout prestataire devait être récupérable à tout moment, par le groupe Wari. Ses membres disent avoir subi des dommages énormes. Non seulement ils réclament leurs dus à la suite du blocage de leurs comptes, mais ils exigent aussi une réparation du préjudice subi et qui tourne selon eux, autour de 2 milliards de franc CFA pour plus de 2.800 prestataires sénégalais et plus de 18.000 à travers le continent africain.  

L’info