Toutinfo Bréves

AFFAIRE BOUGAZELLI : Me Malick Sall rassure sur la poursuite des investigations

Le ministère de la Justice renseigne que les investigations sur l’affaire Seydina Fall alias Bougazelli, impliqué dans une affaire de faux billet, suivent leur cours normal.

Les investigations sur l’affaire Seydina Fall Bougazelli suivent leur cours normal. L’assurance est du ministère de la Justice qui s’est fendu hier, d’un communiqué pour rassurer de sa volonté d’aller jusqu’au bout dans ce dossier impliquant l’ancien député de l’Alliance pour la République pris en flagrant délit de détention et de fabrication de faux billets de banque ayant cours légal dans le pays, par la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Cette sortie du ministère de la Justice intervient dans un contexte national où des voix s’élèvent pour exiger l’arrestation et le jugement de Seydina Fall Bougazelli après les interpellations des rappeurs Kilifeu et Simon, membres du Mouvement Y en a marre pour trafic de visa. Suite à cette affaire, beaucoup ont déploré une justice à deux vitesses ayant cours dans le pays. Mais pour les services de Me Malick Sall, il n’en est rien. ‘’Les investigations suivent leur cours, à charge et à décharge, à la fin desquelles, la décision sera prise ou non, de le traduire devant la juridiction de jugement le cas échéant’’, ont tout d’abord précisé les services de Me Malick Sall. Selon le Garde des Sceaux, les motifs de placement sous mandat de dépôt et de mise en liberté provisoire inhérents au secret de l’instruction ne sont connus que du magistrat instructeur, du procureur de la République et des conseils. De ce fait, souligne Malick Sall, ‘’toutes autres informations et interprétations sur la décision de mise en liberté et sur la suite qui sera donnée à l’affaire relèvent d’une spéculation gratuite’’. Seydina Fall Bougazelli a été arrêté le 14 novembre 2019, par les éléments de la Section de recherches (SR), au niveau de la station d’essence de Ngor avec des billets noirs. Après quelques mois de détention, le responsable de l’Alliance pour la République (APR) à Guédiawaye a bénéficié d’une liberté provisoire pour ‘’des raisons de santé’’. En dépit de sa mise sous liberté provisoire, le responsable de l’Apr ne s’est pas abstenu d’investi les médias pour se blanchir de cette affaire faux billet en chargeant les enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie. Après ses multiples sorties dans la presse, notamment en ligne, des activistes ont fait fuiter la vidéo de son arrestation. Une fuite qui a mis le responsable de l’Apr dans une colère noire, allant jusqu’à annoncer une plainte contre la gendarmerie nationale et le gendarme Abdou Aziz Mbaye qu’il accuse de l’avoir filmé et de fuiter la vidéo de son arrestation.

L’info