Toutinfo Bréves

INFRASTRUCTURES ROUTIERES : Mansour Faye annonce le démarrage de l’autoroute «Ila Ndar»

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye a annoncé hier, le prolongement très prochainement, de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack, mais surtout le démarrage d’une nouvelle autoroute :  Ila Ndar reliant Dakar à Saint Louis en passant par Tivaouane. 

Bientôt une autoroute à péage sur les 260 kilomètres qui séparent Dakar de Saint-Louis. L’annonce a été faite hier, par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, par ailleurs, maire de Saint-Louis. En marge du lancement du Programme d’appui à la gouvernance du secteur du transport terrestres (Pagotrans), fiancé par l’Union européenne à hauteur de 2 milliards de francs CFA, Mansour Faye a annoncé le prolongement très prochainement de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack, mais surtout le démarrage d’une nouvelle autoroute : «Ila Ndar» reliant Dakar à Saint Louis en passant par Tivaouane. L’objectif du Sénégal à travers le Plan Sénégal émergent (PSE), est d’arriver à 800 kilomètres d’autoroute à l’horizon 2030. A ce jour, le Sénégal dispose de 221 kilomètres de réseaux autoroutiers à péage. Le tronçon Dakar-Diamniadio, long de 35 kilomètres est la première autoroute mise en service en août 2013. En 2016, il sera prolongé de 17 kilomètres jusqu’à l’Aéroport international Blaise Diagne. Puis l’autoroute Ila Touba long de 130 kilomètres a été inaugurée en décembre 2018. Aujourd’hui, le tronçon Mbour-Kaolack est en cours de réalisation. ‘’Nous allons continuer cette dynamique d’amélioration des infrastructures routières. L’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack va démarrer dans quelques semaines puisque toutes les diligences sont prises pour le démarrage effectif des travaux’’, a assuré Mansour Faye. 

Concernant le Programme d’appui à la gouvernance du secteur du transport terrestres (Pagotrans), il a pour objectif une meilleure prise en charge de la sécurité routière. Il est financé par l’Union européenne pour un peu plus de 2 milliards de FCFA. Le lancement dudit programme a eu lieu hier, au Grand Théâtre de Dakar sous la présence effective du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye et Irène Mingasson, l’ambassadrice de l’UE au Sénégal. ‘’L’UE, forte de son expertise et de son engagement de longue date, est prête à accompagner le Sénégal dans la mise en place d’un modèle de mobilité durable qui servira d’exemple dans la région toute entière’’, a confié la représentante de l’Union européenne au Sénégal. Selon elle, la maitrise d’ouvrage est confiée au ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement plus particulièrement la Direction des Routes. 

 Le Pagotrans entend mettre l’accent sur des stratégies de communication visant un changement de comportement des usagers de la route incluant les conducteurs privés et professionnels face à l’insécurité routière, la diminution, voire l’éradication de la surcharge à l’essieu, la baisse de la pollution de l’air due aux transports terrestres et la prise en compte des aspects genres dans le secteur des transports.

‘’Ces programmes nous permettrons d’apporter des solutions structurelles surtout à la problématique des accidents de la route’’, a déclaré Mansour Faye. ‘’Ce programme vient compléter un dispositif que l’État a mis en œuvre sur d’autres axes’’, a poursuivi M. le ministre.  

L’info