Toutinfo Bréves

FORMATION ET EMPLOYABILITE DES JEUNES : Soham Wardini fait un bilan élogieux de la mairie Dakar

Depuis plus de dix ans, 10 000 jeunes et femmes ont bénéficié des programmes de formation de la ville de Dakar avec à la clef 2000 emplois directs, 5000 emplois indirects et 5955 bourses pour un montant de 1, 5 milliards de franc. La révélation est de la maire de Dakar qui a présidé hier, la sortie de la deuxième promotion des entrepreneurs formés. 

La ville de Dakar lutte contre le chômage des jeunes. D’ailleurs, la problématique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes est au cœur des préoccupations du maire Soham Wardini et de son conseil municipal. Profitant de la sortie de la deuxième promotion des entrepreneurs formés sur financement de la ville de Dakar, le premier magistrat de la capitale a tiré un bilan satisfaisant de la mairie Dakar, en matière de création d’emplois. Selon elle, depuis plus de dix ans, 10 000 jeunes et femmes ont bénéficié des programmes de formation de la ville de Dakar dont 2000 emplois directs, 5000 emplois indirects et 5955 bourses pour un montant de 1,5 milliards de franc. Selon elle, les jeunes bénéficiaires des programmes de formation et d’emploi sont originaires des 19 communes de la ville de Dakar. ‘’Depuis un peu plus de dix ans d’existence, dix mille personnes ont gratuitement bénéficié du programme de micro jardinage de Dakar, au niveau de la direction de la planification et du développement durable (PDD), le programme du pavage. Ces emplois directs nous ont permis de recruter 2000 jeunes dans les 19 collectivités territoriales de Dakar et 5000 emplois indirects ont été également générés par la fabrication et la pause des pavés dans les rues et les quartiers de Dakar’’, a précisé Mme Wardini. 

Des milliers de bourses aux étudiants 

Dans le domaine de l’éducation, Soham Wardini a assuré que depuis 2016, 1896 étudiants ont bénéficié d’une prise en charge à l’étranger et 5955 bourses et aides municipales ont été accordées à des apprenants pour une formation dans les écoles et instituts de formation privés.  À cela, elle ajoute les programmes d’aides à l’insertion et à la réinsertion des jeunes, à travers des projets tels que la formation, l’obtention du permis de conduire automobile où 15000 jeunes sont en train d’être formés.

La ville de Dakar, en partenariat avec l’Association internationale des maires francophones (AIMF), la ville de Marseille et la ville de Montréal, met en œuvre un programme de soutien aux starts up et à l’entreprenariat des jeunes à travers une couveuse d’entreprises pour la promotion de l’emploi par la microentreprise. La remise des attestions aux 50 lauréats de la deuxième promotion des entrepreneurs de la couveuse d’entreprise pour la promotion de l’emploi par la microentreprise (CEPEM) a mis fin à la cérémonie. ‘’La formation nous a outillé en tant qu’entrepreneur. Nous sommes formés dans des domaines pointus comme le marketing, la communication, les finances, la comptabilité, la prise de parole en public, l’étude de marché, la connaissance de l’environnement etc. Rien n’a été laissé en rade’’, s’est réjoui Aida Cissé, porte-parole des récipiendaires. 

L’info