Toutinfo Bréves

PHASES NATIONALES DE L’ONCAV : Un bilan satisfaisant à mi-parcours

Les phases nationales du ‘’navétane’’ (championnat populaire de football) battent leur plein à Thiès, où les finales auront lieu dimanche prochain. Le président Amadou Kane et son équipe qui faisaient un bilan d’étape hier, se sont félicités du déroulement des compétions et ont surtout salué l’apport décisif du chef de l’Etat qui, grâce à une subvention de 50 millions, a sauvé l’organisation de cet évènement, le plus important du calendrier de l’Oncav. 

‘’C’est un grand plaisir de faire aujourd’hui un bilan d’étape. Une première étape au cours de laquelle, il y a eu 15 équipes cadettes qui ont fait un championnat. Il reste à jouer les demi-finales et la finale.  Pour les séniors, c’est 29 équipes réparties dans trois sites. Sur les 62 matchs que les séniors devaient jouer, les 52 sont joués. Les quarts de finales sont en train d’être joué aujourd’hui’’, souligne Amadou Kane. Le président de l’Oncav note que ces phases finales sont de grands moments de rassemblement et de communion avec des milliers de personnes présentes à Thiès. ‘’Pour chaque équipe, en cadet comme en sénior, il y a une délégation de 28 personnes. Pour les cadets, c’est 420 joueurs et 812 pour les séniors. Pour les officiels, y compris tous les démembrements de l’Oncav, c’est à peu près 500 personnes qui sont toutes logées. Tout ça, pour vous donner une idée du nombre de personnes présentes à Thiès. Et du point de vue prise en charge, c’est un nombre important’’, explique le patron de l’Oncav. Par rapport à la prise en charge des équipes, il relève que c’est 40 000 par équipe et par jour, sauf pour les équipes qui sont de Thiès, et qui sont pris en charge pour 40 000 chaque jour de match. L’Oncav prend aussi en charge le transport et l’hébergement de toutes les équipes. 

En plus du football, les phases nationales, c’est aussi le théâtre. Et 5 équipes vont compétir à partir d’aujourd’hui.  ‘’Nous reconnaissons que s’il y a un parent pauvre dans le ‘’navétane’’, c’est le théâtre. Mais cela se comprend, avec les moyens que demandent le théâtre, alors que nos Asc préfèrent investir dans le football que le théâtre. Et c’est aussi à l’image de tout le pays. Le constat est que ce n’est pas un problème spécifique au névatane. La culture n’a toujours pas la place qu’elle devrait avoir dans la société sénégalaise’’, soutient Amadou Kane. 

Antoine Diome, Dame Diop et Abdoulaye Sow attendus à l’université du navétane

En plus des compétitions, il y aura aussi l’université du navétane axée sous le thème : ‘’Citoyenneté active au service du développement’’, avec plusieurs volets à explorer, dont la citoyenneté, l’emploi, la santé, le rôle des femmes dans le développement…Le ministre de l’Intérieur et ses collègues de la Formation professionnelle et de l’Urbanisme et de l’Habitat sont attendus pour donner des communications durant cet évènement.

Les phases nationales sauvées grâce à la subvention du chef de l’Etat

S’agissant du financement des phases nationale, le président Kane informe que le budget est de 107 millions. Mais avec la baisse des recettes de l’Oncav et de ses démembrements du fait de la situation de pandémie qui a fortement impacté les activités, elle n’a pas pu mettre plus de 20 millions sur fonds propre. Des partenaires comme les maires de Taïba Ndiaye et de Niani qui abritent des poules ont subventionné à hauteur de 5 millions chacun. D’autres partenaires se sont manifestés timidement. Mais la compétition aurait connu sans doute un problème de financement,  si le chef de l’Etat n’avait pas mis la main à la poche pour soutenir l’Oncav. ‘’Lorsque nous l’avons saisi pour lui expliquer les conditions dans lesquelles nous nous trouvions, il a voulu nous aider et a pris en charge tout le reste. Il nous a octroyé une subvention de 50 millions. Ce qui fait qu’aujourd’hui, nous n’avons plus de souci d’argent, on peut dire que les phases nationales vont se terminer dans de bonnes conditions. Parce que tout le nécessaire que nous devions avoir, nous l’avons actuellement’’, soutient Amadou Kane. Tout en saluant l’attention et la diligence du chef de l’Etat à l’endroit de l’Oncav qu’il définit comme une association d’utilité publique. 

D’ailleurs, le président de l’Oncav rappelle en ce sens leur engagement dans la lutte contre le Covid, notamment la mobilisation pour la vaccination. ‘’Tous les officiels qui sont ici sont vaccinés sans exception. Pour les joueurs séniors, plus de 90% sont vaccinés. En un moment donné, on a fait preuve de souplesse dans l’exigence du vaccin, parce qu’il y avait un problème de disponibilité des vaccins’’, note-t-il. 

L’info