Toutinfo Bréves

ORIENTATION DES BACHELIERS, DETTE AUX ETABLISSEMENTS PRIVES, OPPOSITION…Cheikh Oumar Anne rassure et cogne

  • mbay thiamdoum
  • septembre 16, 2021
  • Commentaires fermés sur ORIENTATION DES BACHELIERS, DETTE AUX ETABLISSEMENTS PRIVES, OPPOSITION…Cheikh Oumar Anne rassure et cogne

Toutes les dispositions sont prises pour une bonne rentrée universitaire et les bacheliers qui le souhaitent seront tous orientés dans les établissements publics. L’assurance est du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Invité de «Sen Show», sur la SEN TV, Cheikh Oumar Anne s’est défoulé également sur les opposants, brulant leurs différentes coalitions, pour adouber BBY.

Le ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation rassure que toutes les dispositions sont prises pour une bonne rentrée universitaire. Mieux, Cheikh Oumar Anne souligne par la même occasion que tous les nouveaux bacheliers le désirant, seront orientés. ‘’Tous les bacheliers qui en exprimeront la demande, seront orientés dans les établissements publics. Il y a des efforts à faire, mais tout le monde pourra être orienté. Je n’ai pas de doute là-dessus. La commission est en train d’y travailler. A la fin de ses travaux, elle me transmettra ses conclusions’’, déclare Cheikh Oumar Anne. Selon lui, il y a 68 500 nouveaux bacheliers, dont les 8% ont une mention. En outre, il soutient qu’avec la décision d’orienter tous les bacheliers dans les établissements publics, ‘’beaucoup d’efforts ont été consentis pour améliorer les conditions dans les universités, beaucoup d’infrastructures ont été construites et d’autres sont en cours d’exécution. D’ailleurs, il annonce un projet d’équipement de 53 milliards qui a été validé.

A propos des dettes dues aux établissements privés, il affirme que le paiement de ces créances est assujetti à la présentation de preuves formelles. ‘’Nous sommes même prêts à aller en justice pour régler ce problème. Il y a trop de bruits autour de cette dette. Quand je suis venu à la tête du ministère, j’ai trouvé un plan de résorption que nous sommes en train d’appliquer. Nous avons des preuves que ce ne sont pas tous les étudiants orientés dans les établissements privés, qui suivent les cours. Mais, nous avons prévu de payer 3 milliards à des établissements privés. C’est un grand effort du gouvernement. Le gouvernement a pris l’engagement de payer toute la dette, mais nous ferons tous les contrôles qu’il faudra’’, fulmine-t-il. Et de marteler à propos de ces établissements privés, ‘’qu’aucun d’entre eux n’a le droit de retenir le diplôme d’un étudiant, parce que l’Etat n’a pas payé’’. 

‘’Yewwi Askan Wi est un mot d’ordre politique communiste. Cela signifie révolution populaire’’

Maire de Ndioum et responsable de BBY, Cheikh Oumar Anne ne s’est pas privé de tirer sur l’opposition. Selon l’apériste, les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi doivent dire la vérité aux Sénégalais. ‘’Yewwi Askan Wi est un mot d’ordre politique communiste. Cela signifie révolution populaire’’, persifle-t-il. Avant de s’en prendre vertement à Barthélémy Dias. ‘’J’ai entendu Barthélemy Dias dire qu’il veut briguer la mairie de Dakar. Mais les Dakarois ne lui feront jamais confiance. Même Taxawu Dakar ne lui fait pas confiance. Quand il s’est agi de remplacer Khalifa Sall, on lui a préféré à un autre membre de la coalition. Barthélemy Dias doit savoir raison garder’’, assène-t-il. Et de jeter des pierres aux autres coalitions de l’opposition. ‘’L’autre coalition est truffée de contradictions. Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo n’ont jamais brigué des mairies. Leur objectif a toujours été d’avoir des conseillers. En 2014, lorsque nous étions en alliance avec eux, ils m’appelaient sans cesse pour qu’ils aient des conseillers au niveau de Podor. Quant au PDS et Pape Diop, leur projet n’a pas changé. C’est toujours la dévolution monarchique du pouvoir. Ils travaillent pour Karim Wade. Cette coalition est même en train d’imploser avec des désistements’’, cogne le maire de Ndioum. Qui, à l’opposé, encense la coalition au pouvoir. ‘’La coalition Benno Bokk Yakaar est sereine. Elle n’a perdu aucune élection depuis 2012. C’est légitime que les responsables aient des ambitions. Mais nous avons l’expérience des élections. Nous avons les capacités pour gérer nos contradictions’’, dit-il. Non sans brocarder Kilifeu et Cie. ‘’Des gens qui se sont érigés en donneurs de leçons, aient été épinglés dans des choses pas du tout catholiques. Pendant que nous travaillons, d’autres passent leur temps à palabrer et à raconter des contrevérités alors qu’ils traînent des casseroles’’, persifle le ministre de l’Enseignement supérieur.