Toutinfo Bréves

VACCINATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS : Le Saems dit niet et menace de saisir le Bit

Dénonçant la volonté du gouvernement de faire vacciner l’ensemble des acteurs du système éducatif avant la prochaine rentrée scolaire, le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire (Saems) menace de saisir le Bit, si toutefois l’Etat ne recule pas. 

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire (Saems) rejette la décision du gouvernement de faire vacciner tous les acteurs du système éducatif avant la prochaine rentrée scolaire. Selon El Hadji Malick Youm, Sg adjoint national du Saems, cette décision n’est rien d’autre qu’un «pass sanitaire» qu’on veut imposer dans le monde du travail. Or, dénonce-t-il, elle est en porte à faux avec les dispositions de la législation du travail et les recommandations de l’Organisation internationale du travail (Oit) et du Bureau international du travail (Bit) en cas de pandémie. ‘’Nous avertissons le gouvernement du Sénégal. Si cette stratégie est maintenue, nous irons porter l’affaire devant le Bit pour dénoncer ces pratiques qui ne sont pas du tout acceptables dans le milieu du travail. Ce, d’autant plus que ça a été interdit dans les autres pays où on l’a tenté’’, a menacé le Saems par le biais de son Sg adjoint.  Le Saems invite l’ensemble des enseignants du Sénégal à ne se faire vacciner que selon leurs convictions personnelles. Car d’après El Hadji Malick Youm, cette vaccination engage la responsabilité individuelle de ceux qui acceptent de se faire vacciner. ‘’Personne ne peut imposer à une quelconque corporation l’obligation de se faire vacciner et ça, c’est la législation du travail’’, a soutenu le Secrétaire général adjoint du Saems.  Pour le syndicaliste, les véritables priorités, pour une rentrée scolaire 2021-2022 apaisée, reposent en grande partie, sur le respect du monitoring des accords signés entre l’État du Sénégal et les syndicats d’enseignants.

L’info