Toutinfo Bréves

RECRUTEMENT DE 5000 ENSEIGNANTS : Des candidats âgés de plus de 40 ans et qui n’ont que le Bfm cooptés

  • mbay thiamdoum
  • septembre 10, 2021
  • Commentaires fermés sur RECRUTEMENT DE 5000 ENSEIGNANTS : Des candidats âgés de plus de 40 ans et qui n’ont que le Bfm cooptés

Le syndicaliste Dame Mbodji a dénoncé hier, le recrutement de candidats qui ne remplissent pas critères établis pour enseigner. Selon lui, le gouvernement a, dans le cadre du recrutement des 5000 enseignants, favorisé des candidats qui n’ont que le Bfm et qui ont plus de 40 ans. 

Le Secrétaire général du Cadre unitaire du syndicat de l’enseignement moyen et seconde (Cusems/authentique) accuse le ministère de l’Education nationale d’avoir foulé au pied les critères établis pour le recrutement des 5000 enseignants voulu par le gouvernement de Macky Sall. A en croire Dame Mbodji, des candidats qui ne remplissent pas les critères requis pour enseigner au Sénégal ont été privilégiés. ‘’Ils n’ont pas respecté les critères annoncés pour le recrutement des 5000 enseignant. Nous estimons qu’il y a de la tricherie dans ce recrutement’’, dénonce le syndicaliste. ‘’Ils ont recruté non seulement des candidats qui n’ont ni le baccalauréat, ni un diplôme professionnel. Or, actuellement pour enseigner au Sénégal, il faut avoir au minimum le baccalauréat’’, charge Dame Mbodji.  

Selon le Secrétaire général du Cadre unitaire du syndicat de l’enseignement moyen et seconde (Cusems/authentique), il y a des candidats qui ont rempli les critères, mais ils ont été laissés en rade au profit des militants qui s’activent en politique. Il en veut pour preuve, le refus du ministère de mentionner sur la liste publiée à cet effet, l’âge des recrus. ‘’Nous avons des informations qu’ils ont recruté des citoyens qui ont plus de 40 ans’’, enfonce-t-il. Pour le syndicaliste, il y a des soubassements politiques dans le recrutement des enseignants. ‘’Nous estimons qu’il y a de la tricherie dans le recrutement des 5000 enseignants’’, déclare-t-il. Selon le syndicaliste, il y a des captures d’écrans qui montrent des militants tressant des lauriers à Gallo Ba (Mbacké) et au ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne, d’avoir enrôlé le maximum de militants dans ce recrutement. Prenant l’exemple de la région de Saint-Louis qui bénéficie d’un quota de 366 enseignants à recruter, Dame Mbodji a révélé que la commune de Ndioum dirigée par le ministre de l’Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Anne a bénéficié de 79 recrus, le département de Podor se retrouve avec 72 recrus, là où Saint Louis qui est plus peuplé n’a bénéficié que 26 futurs enseignants. Ainsi, pour éviter un climat délétère dans le secteur de l’enseignement, le syndicaliste réclame la publication de la liste de l’ensemble des candidats retenus lors de ce recrutement. ‘’Ce que nous réclamons, c’est qu’on publie la liste globale des 5000 enseignants recrutés. Nous réclamons qu’on y ajoute une colonne où on mentionne le diplôme sur lequel, on s’est appuyé pour le recrutement et l’âge des recrus’’, a exigé Dame Mbodji.