Toutinfo Bréves

ECOTRA PRIVEE DE MARCHES PUBLICS : Les travailleurs étalent leur désarroi et interpellent Macky Sall

Les travailleurs d’Ecotra en ont marre de voir leur société qui a fait beaucoup d’efforts en termes d’investissements et de recrutements de jeunes Sénégalais, être dans l’impossibilité de gagner des marchés publics ou les perd finalement, quand elle en gagne. Une situation qu’ils qualifient d’injuste, et qui menacent directement leurs emplois. Dès lors, ils ont organisé hier un sit-in au siège de la société, à Diamniadio pour crier leur désarroi et interpeller le chef de l’Etat.

S’il y a des travailleurs qui ne savent plus à quel saint se vouer, c’est bien ceux de la société de Bpt, Ecotra Sa. Devant des perspectives sombres, parce que leur entreprise, disent-ils, est injustement privée de marchés public, ils ont organisé hier un sit-in pour manifester leurs courroux. ‘’Ecotra subit une injustice depuis un bon moment. C’est pourquoi, nous travailleurs, nous nous sommes mobilisés pour trouver un moyen de faire cesser cela’’, a martelé d’emblée Mamadou Abdoulaye Diallo. Et le porte-parole du jour d’ajouter pour conforter ses propos : ‘’nous sommes des travailleurs d’Ecotra et tout notre avenir repose sur la survie de cette entreprise. Mais nous avons constaté qu’elle ne peut plus gagner de marché, ou, si elle en gagne, elle les perd après. On peut citer la boucle du Kalounaye (un marché d’environ 12 milliards F CFA). Ecotra avait gagné le marché, mais on le lui avait retiré. Quand on a saisi la plus haute juridiction du pays (Cour suprême), elle lui a rendu justice. Mais jusqu’à présent, elle ne peut pas exécuter ce marché’’. Ne décolérant pas, Diallo, entouré de ses camarades, tenant des pancartes où sont inscrites leurs principales doléances, de peindre leur situation sans perspectives rassurantes. ‘’Nous sommes là, tous les jours à nous tourner les pouces. Tout le monde sait qu’elle est la finalité pour une entreprise de Btp qui ne gagne pas de marché ou qui gagne des marchés et les perd ensuite’’, dit-il. Non sans avertir et interpeller le chef de l’Etat. ‘’Cela ne peut plus continuer. J’interpelle directement le président de la république. Parce qu’il parle d’emplois de jeunes, et nous, nous avons déjà des emplois. Nous cherchons juste quelqu’un qui va nous aider à conserver nos emplois’’. Diallo et ses camarades sont d’autant plus amers, que toute cette situation difficile que vivent leur entreprise et eux-mêmes, est ‘’orchestrée par une poignée de gens proches de la retraite’’, qui veulent les ‘’envoyer prématurément à la retraite’’, eux qui sont jeunes. ‘’Nous ne l’accepteront pas. C’est pourquoi nous nous sommes mobilisés aujourd’hui pour dénoncer cette situation alarmante’’, fulmine le porte-parole. Qui souligne que pas moins de ‘’800 employés, presque tous des jeunes’’, sont actuellement à Ecotra. Qui a fait aussi d’énormes efforts d’investissement dans l’acquisition de matériel. Mais tout cela, est aujourd’hui compromis par les déboires qu’elle connait relativement à l’attribution des marchés.