Toutinfo Bréves

STRUCTURATION, DEPLOIEMENT… : Yewwi Askan Wi prend son envol

Lancée la semaine dernière, la grande coalition de l’opposition s’attelle à sa structuration en perspective des prochaines joutes électorales. Hier, Yewwi askan wi a, après avoir mis en place ses instances et structures de décision, procédé à l’adoption de l’accord cadre portant organisation, structuration et fonctionnement de la coalition ainsi que les règles d’investitures à tous types d’élections.

Yewwi askan wi met la machine en branle. Après son lancement la semaine dernière, la grande coalition de l’opposition sénégalaise lance sa structuration. Ainsi, en perspective des prochaines élections municipales et départementales du 23 janvier 2021, l’entité à l’initiative de Khalifa Sall de Taxawu Sénégal, Ousmane Sonko des Patriotes africains du Sénégal pour le travail l’éthique et la fraternité (Pastef), Moustapha Sy du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), entre autres leaders de l’opposition sénégalaise aujourd’hui en face du président Macky Sall, a procédé hier, à la mise en place de ses instances et structures. A cet égard, ils ont procédé à la création de la Conférence des leaders, du Conseil de conciliation et d’arbitrage et des commissions techniques. D’ores et déjà, Khalifa Sall et ses alliés comptent à partir d’aujourd’hui mercredi 8 septembre 2021, entamer le processus d’implantation de leur coalition dans toutes les communes et départements du Sénégal. Tout compte fait, ils invitent l’ensemble des bases à poursuivre la supervision et la sensibilisation sur la révision des listes électorales en cours et à rester vigilants pour la période contentieuse ; à faire preuve de dépassement et à s’investir pleinement dans la recherche de consensus dans les investitures. Mais aussi et surtout, à s’ouvrir à toutes entités de l’opposition, société civile et mouvements citoyens au niveau local et sans exception pour des listes plurielles et gagnantes dans toutes les collectivités territoriales. D’ailleurs, à propos de ces élections municipales et départementales à venir, la coalition de l’opposition veut se donner toutes les chances de sortir victorieuse de ces joutes. Pour ne prendre aucun risque de dislocation, elle ainsi décidé de prendre les devants. Elle a à cet effet, examiné l’accord cadre portant organisation, structuration et fonctionnement de la coalition ainsi que les règles d’investitures à tous types d’élections. Et, à l’issue des travaux, la conférence des leaders a adopté l’accord cadre à l’unanimité de ses membres.

Auparavant, la Conférence des leaders de Yewwi Askan Wi a, à titre de question préalable, examiné le cas d’un de ses membres qui, lors de la cérémonie de lancement du 2 septembre passé, a apposé sa signature sous réserve de discussions ultérieures sur les dénomination, couleurs et logo de la coalition. Cette réserve, selon l’instance dirigeante de ladite coalition, a été rejetée à l’unanimité des leaders présents à l’exception de son auteur. Pour Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Moustapha Sy et alliés, les symboles incriminés restent donc inchangés et ne sont susceptibles d’aucune remise en question. De ce fait, disent-ils dans une déclaration sortie à cet effet, ‘’Monsieur Bougane Guéye est libre d’en tirer toutes les conséquences dans le sens de la confirmation, sans réserves, ou du retrait de sa signature.