Toutinfo Bréves

GESTION DU PAYS : Mamadou Lamine Diallo liste les 5 échecs de Macky Sall

Le leader de Tekki liste les 5 échecs du Président Macky Sall dans sa politique. Pour Mamadou Lamine Diallo, le projet de réhabilitation du building Mamadou Dia, la lutte contre les inondations, la baisse du prix du loyer, la lutte contre le chômage des jeunes et l’engagement de faire baisser les prix du riz brisé, de l’huile et du sucre, sont les chantiers sur lesquels, le Président Sall a échoué en 2 mandats. 

Dans sa chronique Questekki d’hier, le député Mamadou Lamine Diallo liste les 5 échecs de la politique du Président Macky Sall.  En premier lieu, l’opposant a posé le cas du building Mamadou Dia qui a pris feu récemment. ‘’Il sera fermé pour des mois après l’incendie. De 17 milliards, on a fini à 50, avec des malfaçons pour une simple rénovation. Dans un pays sérieux, l’Assemblée nationale aurait diligenté une commission d’enquête. En attendant, il faut reloger les centaines de fonctionnaires’’, a-t-il déploré. Le député de l’opposition a aussi évoqué l’échec de Macky Sall dans la lutte contre les inondations. Pour Mamadou Lamine Diallo, le gouvernement prétend avoir dépensé 700 milliards FCFA depuis 2012 alors que Keur Massar, Touba, Kaolack sont toujours sous les eaux. ‘’Quelle honte !’’, a-t-il qualifié. L’autre échec que l’économiste a pointé du doigt demeure les prix du loyer à la suite de quoi, le libéral Macky Sall avait pris des mesures administratives pour réguler les prix. ‘’J’avais dit à mon professeur respectueusement que ce n’était pas la bonne méthode. Sept ans après, les loyers ont augmenté de près de 50%’’, a rappelé Mamadou lamine Diallo dans sa chronique bi hebdomadaire. Dans cette tribune, le parlementaire fait aussi état de l’échec de la politique d’emploi sous le règne de Macky Sall.  L’opposant a aussi rappelé au chef de l’Etat l’échec de son engagement à faire baisser les prix du riz brisé, de l’huile et du sucre lors de l’élection présidentielle de 2012. Du constat de Mamadou Lamine Diallo, ‘’sept ans plus tard, il reprend des mesures administratives pour bloquer temporairement les prix’’. Face à ces multiples échecs, Mamadou Lamine Diallo a réclamé le réveil du mouvement syndical pour imposer l’agenda de la gouvernance démocratique.

Sur un autre registre, Mamadou Lamine Diallo ne s’est pas gêné de s’attaquer frontalement à Khalifa Sall et à Ousmane Sonko. ‘’Demander à Tekki, un deux septembre, date de l’anniversaire de la mort suspecte de son premier coordonnateur Moussa Ndiaye, de faire allégeance au duo Sonko-Sall, en signant une charte qui évite de parler de Macky Sall et de son troisième mandat, nécessite pour le moins une concertation sérieuse’’, lâche-t-il.  

L’info