Toutinfo Bréves

RENONCEMENT A 47 MILLARDS DE TAXES : Moustapha Diakhaté accuse l’Etat de populisme, de démagogie et de propagande

  • mbay thiamdoum
  • septembre 4, 2021
  • Commentaires fermés sur RENONCEMENT A 47 MILLARDS DE TAXES : Moustapha Diakhaté accuse l’Etat de populisme, de démagogie et de propagande

Face à la flambée des prix qui vont continuer à grimper, le gouvernement doit tenir un langage de vérité aux populations, au lieu de faire dans le populisme avec des mesures tendant à faire croire qu’il s’occupe de leurs problèmes, alors qu’il n’en est rien. C’est le tacle adressé par Moustapha Diakhaté au gouvernement, dont il qualifie la mesure de renoncement à 47 milliards de taxes, pour juguler l’inflation, de «tartuferie».

Décidément, Moustapha Diakhaté ne lâche pas le gouvernement d’une semelle. Alors que l’Etat, dans la recherche de solutions contre la hausse généralisée des prix des denrées de première nécessité, a renoncé à des taxes à hauteur de 47 milliards de F CFA, l’ancien directeur de cabinet politique du chef de l’Etat qui s’est fendu d’un post salé sur sa page Facebook, pour débusquer une «tartuferie gouvernementale». Très en verve, l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle trouve que le gouvernement, avec une telle mesure, fait dans le populisme, au lieu de tenir un langage de vérité aux populations sur la situation des prix, qui pour lui, risque même d’augmenter au lieu de baisser. ‘’Au lieu de dire la vérité aux Sénégalais, le gouvernement verse encore dans le populisme, la démagogie et la propagande pour donner l’illusion de lutter contre les souffrances des populations’’, martèle le «banni» de l’Apr. En effet, pour l’ancien collaborateur du Chef de l’Etat, ‘’les prix ne connaîtront aucune baisse’’. Et ‘’l’inflation qui a gagné les prix depuis quelques mois, va continuer à accentuer les difficultés des populations les plus vulnérables’’. Au mieux, pour lui, cette mesure ne va profiter qu’aux commerçants. ‘’Avec ces baisses proclamées de la taxe sur des denrées et produits de première nécessité, le gouvernement enrichit des commerçants et trompe les consommateurs sénégalais’’, a expliqué l’ancien parlementaire. 

L’info