Toutinfo Bréves

CONSEIL NATIONAL DE LA CONSOMMATION, AUJOURD’HUI : Les attentes des commerçants et des consommateurs

  • mbay thiamdoum
  • août 31, 2021
  • Commentaires fermés sur CONSEIL NATIONAL DE LA CONSOMMATION, AUJOURD’HUI : Les attentes des commerçants et des consommateurs

Face à l’inflation et à la pénurie de certains produits de consommation courante, un conseil national de la consommation est convoqué, ce matin même au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (CICES). Les commerçants et les consommateurs n’attendent ni plus, ni moins de cette rencontre qu’une décision de baisse des prix. 

Le ministre du Commerce  et des PME a convoqué un conseil national de la consommation pour ce mardi 31 août 2021 au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (CICES). L’ordre du jour portera sur la situation des prix des produits de grande consommation et les questions diverses, informe la note du Secrétaire général dudit ministère. Prendront part à cette rencontre qui ne s’est pas tenue depuis sept mois à cause de la pandémie de la covid-19, les représentants de l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal(UNACOIS) Jappo et Yessal, les associations de consommateurs, les industriels et les autorités douanières. Bref, au total, une trentaine de responsables d’associations faitières de commerçants ou de consommateurs et les représentants des différents ministères concernés prendront part à la réunion du Conseil national de la consommation de ce matin à la Foire de Dakar. 

Commerçants et consommateurs attendent des solutions d’urgence

 Alla Dieng, Directeur exécutif de l’UNACOIS/ Yessal a fait le constat que les prix des denrées de premières nécessités ont augmentés depuis la Tabaski, tenue au mois de juillet dernier. «J’ai l’habitude de participer aux réunions du Conseil national de la consommation, mais je sais que depuis deux ans cette rencontre n’est pas convoquée. Qu’on ne me parle pas de la pandémie car des réunions peuvent se tenir en ligne », fait-il remarquer, ajoutant, qu’aujourd’hui la situation marquée par une hausse généralisée des prix impose la tenue du Conseil national de la consommation.

  A la veille de la tenue du Conseil national de la consommation le ministre du Budget et des finances, Abdoulaye Daouda Diallo a sorti une note hier, dans laquelle il demande à l’administration des Douanes de suspendre la Taxe conjoncturelle (TCI) sur le sucre raffiné importé pour atténuer la hausse des prix du 30 aout au 15 octobre 2021. 

Un soulagement pour Allé Dieng, de l’UNACOIS/Yessal qui y voit un signe allant dans le sens de la diminution des prix, notamment du sucre. « Cela a déjà commencé parce que j’ai reçu une note du ministère des Finances qui demande à la Douane de suspendre la Taxe conjoncturelle à l’importation pour un certain temps  combler le gap du sucre en poudre sous forme de Déclarations d’importation de produits alimentaires (DIPA) à distribuer aux commerçants ayant les capacités financières et techniques », a-t-il souligné. 

Interpellé sur les attentes des commerçants au sortir du Conseil national de la consommation de ce matin au CICES, Alla Dieng répond du tic au tac que « ce qu’on attend, c’est que le ministre du Commerce et des PME écoute tout le monde. On attend des solutions rapides après les échanges parce que les Sénégalais sont fatigués. Le ministre prendra des décisions avec ses services. Les commerçants n’ont pas intérêts à vendre à perte ». En écho Momar Ndao, président l’Association des consommateurs du Sénégal abonde dans le même sens.  « Nous attendons du Conseil national de la consommation un engagement du ministre du Commerce à gérer davantage les attentes des Sénégalais et à prendre toutes les dispositions nécessaires pour maitriser l’inflation », a-t-il résumé.