Toutinfo Bréves

INONDATIONS : Abdou Karim Sall livre sa recette au HCCT

Auditionné hier, par le Haut conseil des collectivités territoriales, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall a livré ses 5 recommandations pour lutter contre les inondations. 

Le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) a auditionné hier le ministre de l’Environnement et du Développement durable. Devant les hauts conseillers, Abdou Karim Sall a décliné ce qu’il pense être une bonne stratégie pour mieux prendre en charge la lutte contre les inondations et à venir à bout de ce fléau qui fait chaque année beaucoup de victimes dans la banlieue dakaroise et dans d’autres villes du pays. Tout d’abord, le ministre de l’Environnement a recommandé la mise en place d’une banque de données exhaustive permettant de connaître les risques liés aux inondations, les localiser, les surveiller et évaluer leur impact en termes de pertes et dommages pour les populations. Celle-ci sera accompagné par la poursuite des efforts de mobilisation des financements nécessaires pour la mise en œuvre des investissements et des opérations d’entretien, de maintenance et de gestion des ouvrages existants. Pour le ministre de l’Environnement et du Développement durable, il faut aussi valoriser les résultats de la recherche en capitalisant les informations sur les risques d’inondations, leur évolution dans le temps et dans l’espace, leurs conséquences sur la vulnérabilité de l’homme et de son milieu. Toujours dans la recherche de solution pour lutter contre les inondation, Abdou Karim Sall préconise la mise sous ancrage institutionnel, une entité existante au ministère des Collectivités territoriales, un dispositif de soutien pérenne, à la mobilisation des ressources qui joue le rôle d’interface entre le niveau national et le niveau local, tout en renforçant le rôle du comité régional de changement climatique et institutionnalisé les interrelations avec le comité nationale pour en faire l’objet d’élaboration d’un plan d’action. 

Ainsi, rappelant que les inondations récurrentes au Sénégal ont montré que les risques climatiques ont des incidences considérables sur le développement socio-économique de notre pays, Abdou Karim Sall a demandé aux conseillers de s’impliquer dans la lutte contre les inondations. Car pour lui, l’approche de lutte contre les inondations doit être inclusive et participative.

Dans son mot introductif, lors de la cérémonie d’ouverture de cette troisième session ordinaire de l’année 2021 axée sur le thème ‘’Environnement, changement climatique et collectivités territoriales. Quelles nouvelles perspectives pour un développement durable ? ‘’, la présidente du Hcct, Aminata Mbengue a insisté sur la nécessité de concilier la lutte contre la pauvreté d’avec celle contre les changements climatiques. ‘’Il est de plus en plus impératif de trouver des réponses mieux adaptées à ces crises. Cela ne peut pas se faire sans un débat collectif sur nos besoins, sur nos modes de consommation, nos modes d’habitation et des choix entre le superflu et l’essentiel’’, a indiqué Aminata Mbengue lors de cette rencontre virtuelle, s’inscrivant dans le rôle stratégique que les collectivités territoriales doivent jouer dans la lutte contre les changements climatiques. Dans ce cadre, a-t-il elle poursuivit, le financement des projets d’adaptation et d’atténuation aux conséquences des changements climatiques constituent l’enjeu principale. Car pour elle, si les changements climatiques relèvent des risques, ils peuvent également être des opportunités de réinventer notre développement en mettant l’accent, par exemple, sur la construction des énergies renouvelables dont le solaire, l’éolienne, la biomasse (…) et le consommé local afin de créer de nouvelles opportunités économiques également.

L’info