Toutinfo Bréves

BAISSE DU TAUX DE RÉUSSITE AUX EXAMENS : Le diagnostic de la Cosydep

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), dans une étude publiée hier sur les causes de la chute des taux de réussite aux examens du Bac, du Bfem et du Cfee, recommande, entre autres, l’amélioration de l’environnement scolaire pour renverser la vapeur.

Le Sénégal a enregistré durant l’’année scolaire 2020-2021, une baisse des taux de réussite durant toutes les examens scolaires. C’est ainsi que pour le CFEE, le taux de réussite a chuté de 72% à 62,14%.  Il en est de même pour le BFEM qui a vu le taux de réussite chuter de 74,52% à 67,96%. Cette tendance baissière est aussi constatée à l’examen du baccalauréat dont le taux de réussite est passé de 48,22% à 45,27%. Face à cette baisse des taux de réussite, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), dans une étude rendue publique hier, fait une analyse approfondie des résultats pour en tirer des leçons. A cet égard, il invite les autorités compétentes de s’atteler à̀ l’orientation et à l’affectation de tous les admis pour éviter que leur joie actuelle ne soit vaine. La coalition dirigée par Cheikh Mbow a invité à̀ répliquer l’initiative du Conseil départemental de Kolda qui vient de doter en tables bancs des collèges du département. Dans la même veine, elle a salué la décision du Président de la République d’ouvrir des classes préparatoires, une initiative qui permet d’offrir aux enlèves un cadre approprié pour renforcer leur compétitivité́. 

Aux autorités publiques, la Coalition les a suggérés la prise en charge d’un minimum d’actions nécessaires, en allouant des ressources conséquentes à la mise aux normes des établissements comme l’enseigne la pandémie. Un plaidoyer a été également fait d’une part, pour la réorientation des 30 milliards annoncés pour l’acquisition d’uniformes vers l’amélioration de l’environnement des apprentissages (1 école, 1 point d’eau, 1 bloc sanitaire) et d’autre part, pour l’augmentation du budget d’investissement. La Cosydep a également demandé aux autorités d’engager les services déconcentrés dans l’amélioration de la qualité́ de l’environnement scolaire et la préparation de la prochaine rentrée scolaire (écoles vertes, désinfectées, salubres, sûres et fonctionnelles) et à solder le passif découlant des accords avec les enseignants. 

Aux ministères en charge et/ou à impact sur l’éducation et la formation, la Cosydep suggère d’établir un bilan inclusif et exhaustif des deux années scolaires sous la covid 19 et à commanditer une étude en vue de cerner le phénomène de la violence en milieu scolaire et universitaire, sur la base d’une approche inclusive, impliquant l’ensemble des acteurs, y compris les élèves et leurs parents. Il est aussi recommandé aux départements en charge de l’éducation, de prendre les mesures requises pour mettre à̀ disposition et à temps, les budgets de fonctionnement des établissements scolaires, tout en diligentant le paiement des indemnités liées aux examens scolaires de cette année. Toujours au chapitre des recommandations, la Cosydep lance un appel aux partenaires techniques et financiers d’appuyer le système dans l’utilisation du numérique dans les enseignements et apprentissages. Ce même appel est lancé aux collectivités territoriales pour qu’elles contribuent au renforcement de la sécurité́ et de la salubrité́ (1 école, 1 gardien, 1 femme de ménage) et d’organiser des camps de vacances en faveur des élèves, coupables de comportements violents et en rapport avec le service civique national. Il en est de même pour les partenaires des médias, les ONG, les OCB, les Syndicat et les APE a qui, la Cosydep demande de jouer leur partition pour le bon fonctionnement de l’école, tout en se mobilisant pour assurer la mobilisation des acteurs pour la préparation de la rentrée. Une sensibilisation des acteurs sur la violence scolaire et la pandémie du covid 19 est aussi attendue auprès des acteurs susmentionnés. 

Dans le souci d’assurer le renforcement de élèves, la Cosydep a mis profit cette étude pour lancer le démarrage des activités de la 4ème édition de la campagne ‘‘Nos vacances pour l’école’’ qui constitue une contribution à la préparation optimale de l’année scolaire, par la prévention des conflits et le traitement diligent des questions à forts enjeux.

L’info