Toutinfo Bréves

GESTION DES INONDATIONS : La recette des cadres de Pastef

Pour solutionner le problème des inondations, les cadres de Pastef ont invité hier, le Président Macky Sall à augmenter l’enveloppe ‘’dérisoire’’ du plan Orsec, en ponctionnant sur le budget des institutions ‘’clientélistes et budgétivores’’.

Augmenter le budget qu’ils jugent dérisoire du Plan Orsec, en ponctionnant sur le budget des institutions ‘’clientélistes et budgétivores’’. C’est la recette toute simple que les cadres du Parti africain sénégalais pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) ont préconisé au chef de l’Etat, pour solutionner le problème des inondations. Le coordonnateur du Mouvement des cadres de Pastef, Bassirou Diomaye Faye et ses camarades qui ont fait face à la presse hier dans leur fief, à ‘’Keur Maodo’’, n’en demandent pas moins que l’évaluation des pertes et dommages dans toutes les zones sinistrées, l’évaluation et la gestion antérieure des plans Orsec et la rationalisation des interventions dans la gestion des inondations, étant donné que le secteur enregistre une multitude d’acteurs sans aucune articulation. Ils ne se sont pas privés de dénoncer en effet, l’incapacité du gouvernement de Macky Sall à trouver des solutions structurelles au fléau des inondations qui hantent le sommeil des populations dakaroises et d’une certaine partie de l’intérieur du pays. ‘’Après près d’une décennie passée au pouvoir, le constat unanime est que Macky Sall et son régime sont incapables de trouver des solutions au problème toujours lancinant des inondations. Les images désolantes des populations désemparées et piégées par les eaux de pluies sont l’illustration la plus parfaite de l’échec, mais aussi des promesses sans lendemain d’un régime aux abois’’, fulminent-ils. Tout en rappelant que le Gouvernement du Sénégal a adopté le 18 septembre 2012 le Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI) pour un budget prévisionnel de 766,988 milliards de FCFA. Citant le rapport de la Mission d’information parlementaire 2020 sur la mise en œuvre de ce programme, ils précisent qu’un montant de 511,231 milliards de francs CFA est déjà dépensé, soit 66.65% de taux d’exécution du budget prévisionnelCe taux d’exécution financière, selon les cadres patriotiques, ne traduit pas les réalités sur le terrain, en termes de baisse des risques liés aux inondations. Ainsi se désolent-ils que le Président Macky Sall ait vendu à la population de Keur Massar, la solution ‘’démagogique’’ de la départementalisation de cette commune comme réponse à l’épineuse question des inondations. ‘’Une fausse et farfelue solution face à un vrai problème. Cela révèle le niveau d’incompétence et la mauvaise appréciation des enjeux liés à la question des inondations au plus haut sommet de l’Etat, s’empressent-ils de dire. Selon Bassirou Diomaye Faye et ses camarades, ‘’la mauvaise gouvernance financière qui est le label du régime de Macky Sall, n’épargne pas un secteur aussi sensible que l’assainissement et la gestion des inondations’’.