Toutinfo Bréves

DECES D’HISSEN HABRE: « Le Tchad ne lui rendra aucun hommage officiel »

Le Tchad qu’il a servi comme chef de guerre et chef d’Etat, avant de le fuir en 1990, après un coup d’Etat, et où il lui est reproché des crimes contre l’humanité, ne rendra pas hommage au président Habré. Le porte-parole du gouvernement tchadien l’a fait savoir hier, non sans préciser que le pays ne s’opposera tout de même pas à un éventuel rapatriement du corps du défunt. «Le Tchad ne lui rendra aucun hommage officiel, en raison de ses condamnations et par respect pour ses victimes. (…). Nous ne nous opposons pas à ce que le corps soit rapatrié au Tchad, même si nous avons une pensée pour toutes les victimes de son règne. Ce sera à sa famille de décider», a déclaré hier Abderaman Koulamallah. 

Les «sincères condoléances» du président Mahamat Idriss Deby Itno

Auparavant, le président Mahamat Idriss Deby Itno avait réagi au décès du prédécesseur de son père en présentant ses condoléances. «Ayant appris, ce matin, le décès brusque de l’ancien président Hissein Habré, j’adresse mes sincères condoléances à sa famille et au peuple tchadien. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons», a écrit le président de la transition sur Tweet.