Toutinfo Bréves

ALLIANCE KHALIFA-SONKO-KARIM : Thierno Bocoum dénonce une «coalition de pression»

En lieu et place d’une ‘’coalition de pression contre-nature’’, le leader d’Agir, Thierno Bocoum invite Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Karim Wade et Moustapha Sy à œuvrer pour une large coalition électorale de l’opposition pour venir à bout, de l’actuel régime.

Thierno Bocoum descend en flamme Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Karim Wade et Moustapha Sy. Face à la presse hier au siège de son mouvement sis aux Parcelles assainies, le leader de l’Alliance générationnelle pour les intérêts de la République a fortement dénoncé l’échappée solitaire de ce quatuor dans le cadre de cette alliance qu’il qualifie de ‘’coalition de pression contre-nature’’. ‘’Ce n’est pas une large coalition de l’opposition. C’est plutôt un regroupement de 4 personnes qui veulent une coalition de pression, qui oublient totalement notre priorité au sein de l’opposition. L’erreur c’est de faire croire qu’ils ont mis en place une coalition de l’opposition’’, a déclaré l’ancien chargé de la communication du Rewmi d’Idrissa Seck. Thierno Bocoum qui étale toute sa déception, ne perd pas pour autant espoir que Sonko, Khalifa et Cie, reviennent à de meilleurs sentiments pour rectifier le tir, pour l’intérêt de toute l’opposition sénégalaise. ‘’Nous nous attendions à une coalition électorale avec une démarche inclusive. Si on avait 547 leaders représentant les 547 communes du pays, on doit pouvoir les mobiliser tous pour évincer Macky Sall. Mais ce n’est pas 3 personnes ou 3 partis qui peuvent le faire bien que je ne les sous-estime pas’’, fulmine le leader d’Agir. ‘’Je ne parle pas des appareils du Pds, ni du projet de Pastef, encore moins des Khalifistes. Je parle de leurs leaders qui n’ont pas fait ce qu’ils devaient faire. Ils devraient plutôt travailler pour l’unité de l’opposition’’, ajoute-t-il. En lieu et place de cette alliance, le président d’Agir invite ainsi Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Karim Wade et Moustapha Sy à travailler à réunir toute l’opposition dans une seule entité en perspective des prochaines joutes électorales. ‘’Les intérêts supérieurs du Sénégal, c’est mobiliser toute l’opposition et de faire en sorte que le pouvoir local soit récupéré des mains du pouvoir actuel. C’est ça notre volonté et c’est de ça dont on a toujours parlé. Quand ils sont venus me parler, ce n’était pas pour mettre en place ce type d’alliance. Nous osons espérer qu’on va aller vers une forte coalition de l’opposition. Nous avons toujours dit qu’il faut une large coalition de l’opposition pour les élections locales, plus on se mobilise, plus on a une chance de gagner’’, soutient-il.