Toutinfo Bréves

ECHANGES COMMERCIAUX : Les exportations du Sénégal en hausse de 4,6%, en juin

Les exportations du Sénégal sont ressorties, au mois de juin 2021, à 234,4 milliards de francs CFA contre 224,2 milliards de francs CFA au mois précédent, soit une hausse de 4,6%. Ce relèvement, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), est essentiellement expliqué par l’augmentation des expéditions des poissons frais de mer (+3,7%), des crustacés mollusques coquillages (+9,7%) et du ciment hydraulique (+57,5%).

Dans son Bulletin mensuel du commerce extérieur, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie souligne que la contraction des exportations des produits pétroliers (-33,7%) a limité la progression des exportations du Sénégal qui ont connu une hausse de 4,6% au mois de juin 2021. Dans la foulée, elle indique que comparées au mois de juin 2020, les expéditions se sont relevées de 19,4%. Leur cumul sur le premier semestre 2021 s’est établi à 1379,0 milliards de FCFA contre 1210,7 milliards de FCFA pour la même période de 2020, soit une hausse de 13,9%. Par ailleurs, l’ANSD confie que les principaux produits exportés, au cours du mois de juin 2021, sont l’or non monétaire (48,7 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (23,3 milliards de FCFA), les produits pétroliers (21,8 milliards de FCFA), l’acide phosphorique (20,5 milliards de FCFA) et les crustacés mollusques coquillages (9,3 milliards de FCFA). 
L’agence fait savoir enfin que les principaux clients du Sénégal ont été le Mali (43,1%), la Suisse (37,0%), l’Inde (19,3%), la Côte d’Ivoire (16,3%) et l’Espagne (9,9%). 

Hausse de 17,7% des importations

Par ailleurs, les importations du mois de juin 2021 sont évaluées à 493,3 milliards de francs CFA contre 419,0 milliards de francs CFA au mois précédent, soit une augmentation de 17,7%. Cette remontée est expliquée par celle des achats à l’extérieur des autres machines et appareils, des automobiles et cars et des produits pharmaceutiques. Cette progression est, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), expliquée par celle des achats à l’extérieur des autres machines et appareils (+63,3%), des automobiles et cars (+130,9%) et des produits pharmaceutiques (+50,4%). 

D’autre part, l’ANSD souligne dans son « Bulletin mensuel du commerce extérieur » que les achats à l’extérieur d’huile brute de pétrole d’un montant de 35,3 milliards de FCFA au cours du mois sous revue, après l’absence d’importations d’huile brute de pétrole au mois précédent, a renforcé cette tendance haussière. Cependant, poursuit l’ANSD, ce relèvement des importations a été atténué par le fléchissement de celles du riz (-40,9%) et des produits pétroliers finis (-10,3%). Comparées au mois de juin 2020, l’agence confie que les importations se sont accrues de 46,4%. Elle relève dans la foulée que leur cumul sur le premier semestre 2021 s’est établi à 2420,1 milliards de FCFA contre 2328,3 milliards de FCFA pour la même période de 2020, soit une hausse de 3,9%. A l’en croire, les principaux produits importés, au cours de la période sous revue, sont les produits pétroliers finis (75,3 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (55,3 milliards de FCFA), les huiles brutes de pétrole (35,3 milliards de FCFA), les métaux communs (31,8 milliards de FCFA) et les automobiles et cars (24,8 milliards de FCFA). Les principaux fournisseurs du Sénégal ont été la Chine (13,0%), la France (11,1%), le Nigéria (7,3%), l’Inde (7,3%) et la Turquie (6,0%), confie enfin, l’ANSD. 

Détérioration du solde du commerce extérieur

Le solde commercial du Sénégal s’est établi à moins 258,9 milliards de francs CFA, au mois de juin 2021, contre moins194,8 milliards de francs CFA au mois précédent. Ces informations émanent de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) qui en a fait écho dans son dernier numéro du « Bulletin mensuel du commerce extérieur ». Cette détérioration du solde, souligne-t-elle, est expliquée par le déficit vis-à-vis du Nigéria (-35,6 milliards de FCFA contre +0,9 milliard de FCFA au mois précédent) et le creusement de celui-ci vis-à-vis de la République de Lituanie (-4,5 milliards de FCFA contre -0,8 milliards de FCFA au mois précédent) et de la Malaisie (-26,1 milliards de FCFA contre -6,1 milliards de FCFA au mois de mai 2021). Cependant, l’agence relève que l’excédent du solde commercial vis-à-vis de la Hongrie (+3,7 milliards de FCFA contre -0,2 milliard de FCFA au mois précédent) a atténué le déficit de la balance commerciale. Par ailleurs, elle indique que le solde commercial s’est amélioré, au terme du premier semestre 2021, pour s’établir à -1041,1 milliards de FCFA contre -1117,7 milliards de FCFA pour la même période en 2020. 

L’info