Toutinfo Bréves

SACCAGES DE CAMIONS MALIENS : Le Coordonnateur des transporteurs routiers appelle au calme

  • mbay thiamdoum
  • août 21, 2021
  • Commentaires fermés sur SACCAGES DE CAMIONS MALIENS : Le Coordonnateur des transporteurs routiers appelle au calme

Face à la presse hier, le coordonnateur du Collectif des professionnels des transports du Sénégal (CPTS) a appelé au calme l’ensemble des acteurs du secteur des transports routiers. Momar Sourang et ses camarades transporteurs ont vivement condamné les actes de vandalisme perpétrés sur des camions maliens à la suite de l’accident survenu à Kaolack et qui a fait quatre morts.

L’accident mortel entre un taxi et un camion malien survenu à Kaolack occasionnant 4 décès, dimanche dernier, fait réagir les transporteurs. Suite aux manifestations violentes des jeunes de la capitale du Sine-Saloum qui s’en sont violemment pris aux camions maliens qu’ils ont saccagés, le coordonnateur du Collectif des professionnels des transports du Sénégal (CPTS) appelle au calme. Face à la presse hier, Momar Sourang, par ailleurs coordonnateur du Collectif des acteurs des transports routiers du Sénégal a vivement condamné les attaques commises aussi bien à Kaolack qu’en terre malienne. ‘’J’ai été informé de l’ampleur des dégâts, aussi bien du côté sénégalais que du côté malien. Par ma voix, l’ensemble des acteurs des transports condamne avec la dernière énergie, ces actes de vandalisme aussi bien au Sénégal qu’au Mali’’, déclare le Coordonnateur du CPTS. Dans cette même veine, Momar Sourang et ses camarades transporteurs ont porté un fort plaidoyer aux autorités étatiques des deux pays, après ces évènements. ‘’Nous demandons à nos différents chefs d’État de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que plus jamais, pareille situation ne se répète. Nul n’a le droit de se faire justice soi-même dans un État organisé’’, formulent-ils. En outre, Momar Sorang et ses camarades transporteurs rappellent que les destins des Maliens et des Sénégalais sont intimement liés et sont tous les deux parties prenantes de la Cedeao. ‘’Moi, Sénégalais, je dois être aussi bien au Mali qu’au Sénégal. Et mon frère Malien doit être aussi bien au Sénégal qu’au Mali’’, soutiennent-ils. Avant d’appeler les deux pays à revenir à de meilleurs sentiments. ‘’Ne donnons pas du plaisir au colonisateur. Oublions nos frontières et comprenons que nous les acteurs du transport, nous sommes le support sur lequel doit se réaliser l’intégration des peuples. Nous transportons des marchandises et des personnes. Nous sommes le support du commerce transfrontalier’’, plaident les transporteurs. Qui relèvent que la reconstruction de l’Afrique doit impérativement passer par le commerce et le transport intra-africain. ‘’Nous avons en commun la réunification de ce continent. Aujourd’hui, vous voyez bien que l’Afrique commerce peu avec l’Afrique. Donc le commerce doit jouer un rôle important. Nous devons commencer à commercer un peu entre nous’’, préconisent Momar Sourang et ses camarades. 

L’info