Toutinfo Bréves

HOPITAL LE DANTEC : ‘’L’administration de soins de qualité y est quasiment impossible’’

  • mbay thiamdoum
  • août 21, 2021
  • Commentaires fermés sur HOPITAL LE DANTEC : ‘’L’administration de soins de qualité y est quasiment impossible’’

Le Dantec se meurt sous le poids de sa vétusté et des déficits de personnel et de moyens financiers qui font que l’hôpital ne peut presque plus offrir des soins de qualité. La dénonciation est du Comité médical d’établissement qui a publié hier, un communiqué, en attendant de tenir une conférence de presse.

L’hôpital Aristide Le Dantec est en train de crouler sous le poids de sa vétusté. L’alerte est de la Commission médicale d’établissement (Cme), qui s’est fendu hier d’un communiqué pour dénoncer cette situation qui tue la structure à petite dose. ‘’Les services sont dans un tel état que l’administration de soins de qualité aux patients y est quasiment impossible. De plus, sont apparues des dégradations, pour la plupart liées au non-entretien d’un bâtiment ancien, mais aussi à la mauvaise qualité des travaux de réfection qui y sont effectués’’, déplore le Cme. Qui regrette que le projet de reconstruction, la seule solution viable pour remettre l’hôpital à neuf et à niveau, fait long feu.

Poursuivant ses dénonciations, la commission médicale déplore le déficit de personnel qui ne semble nullement être un souci pour les responsables de l’établissement. ‘’L’audit de la masse salariale inscrit dans le mémorandum, ne parait pas être une urgence pour l’administration de l’hôpital, alors que le déficit en personnel qualifié est évident’’, regrette le Cme. Il déplore également le manque de moyens financiers qui compromet beaucoup le fonctionnement de l’hôpital. En ce sens, le Cme fait savoir que faute de moyens, ‘’les ruptures répétées et durables de médicaments et de réactifs persistent et les renouvellements de matériel (instruments de bloc opératoire, tables d’opération, matériaux de laboratoire) ne sont toujours pas assurés’’. Idem pour l’informatisation des services qui risque de connaître un coup darrêt, faute de budget. ‘’Tous ces manquements rendent à suffisance compte de graves soucis de gouvernance (financière et organisationnelle) de l’hôpital. Le soutien apporté par le ministère de la Santé est insuffisant pour régler les problèmes auxquels l’hôpital est confronté et l’impact attendu du travail réalisé depuis un an est largement en deçà de nos espérances, avec comme principales raisons : l’insuffisance de la subvention ministérielle et le non-respect, voire l’absence de procédures transparentes de gestion’’, dénonce le Cme. Qui accuse en outre le conseil d’administration de ne pas jouer pas son rôle de contrôle des finances et des investissements.

L’info