Toutinfo Bréves

RECEPTION DE 2 CENTRALES : Diouf Sarr met les CTE sous oxygène

Dans le cadre du renforcement des Centres de traitement des épidémies (CTE), le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a réceptionné hier, deux centrales à oxygène de 40m3 chacune destinées aux hôpitaux Fann et Dalal Jamm. 

La cérémonie de réception de ces deux centrales à oxygène a eu pour cadre l’hôpital Fann. Et selon le ministre de la Santé et de l’Action sociale qui l’a lui-même présidée, ces centrales vont être positionnées dès aujourd’hui à Fann et à Dalal Jamm. L’important de ces centrales, note-t-il, c’est que c’est déjà configuré en conteneur. Il suffit juste de les poser, de les brancher et de commencer la production. Ce qui permet d’économiser toute l’infrastructure qui devrait normalement l’accompagner. ‘’C’est des centrales d’une technologie moderne de dernière génération qui peut produire 40m3 heure et qui peut remplir des bouteilles en destination d’autres structures. Là aussi, c’est une autre facilité extrêmement importante qui nous permet une flexibilité et d’appuyer les postes et centres de santé qui en ont besoin’’, souligne-t-il.  

Avec la réception de ce dispositif, Abdoulaye Diouf Sarr estime que c’est un pas de plus dans le relèvement du plateau sanitaire de notre pays. Ces centrales, déclare-t-il, vont nous permettre de renforcer considérablement notre autonomie en oxygène. Selon lui, c’est dans le cadre de la stratégie et de la vision du Président Macky Sall, qu’il a été retenu de rendre autonomes nos structures de santé en oxygène. L’oxygène, surtout dans le cadre de la covid, étant le premier médicament dont le patient a besoin, le Sénégal veut rendre autonomes ses structures sanitaires en la matière. A cet égard, confie le ministre, plus de vingt cinq centres de santé de référence sont dotés de centrale d’oxygène, en plus maintenant de l’approvisionnement en oxygène venant des producteurs. ‘’Nous avons estimé in fine, qu’il faut faire en sorte que quel que soit le besoin en oxygène, que notre système puisse être autonome et produire son propre oxygène. C’est pourquoi un investissement de trente cinq centrales d’oxygène a été voulu et décidé par le chef de l’Etat. Nous venons d’en recevoir deux et de manière progressive, chaque mois, nous allons en recevoir deux pour couvrir totalement le pays en centrale d’oxygène’’, soutient Abdoulaye Diouf Sarr. Il note d’ailleurs que cela n’a rien à voir avec l’appui qui en train d’être fait pour les structures privées. Ceci, étant donné que, dans le cadre de la riposte, le chef de l’Etat a décidé que les structures privées soient fournies en oxygène, parce qu’elles font parties de la lutte et utilisent beaucoup d’oxygène en direction des patients. ‘’Cet appui de l’Etat va permettre carrément de dégréver les factures des patients qui ne paieront plus l’oxygène. Il y a 22 structures privées qui sont déjà enrôlées et qui reçoivent l’oxygène de manière tout à fait gratuite. Ça soulage considérablement le patient’’, soutient-il.