Toutinfo Bréves

BATAILLE DE SANDAGA : Le Parti socialiste soutient et arme Alioune Ndoye

Alioune Ndoye peut compter sur ses camarades socialistes dans son bras de fer avec la ville de Dakar, pour le contrôle du marché Sandaga. Dans un communiqué publié hier, le Ps apporte son soutien à son responsable et lui donne raison. 

La guerre entre la mairie de Dakar et celle de Dakar-plateau autour de la réhabilitation et de la gestion du marché Sandaga est définitivement lancée. Les deux parties, avec à leur tête, les maires Soham Wardini et Alioune Ndoye, ne veulent rien lâcher et s’acheminent vers un combat judiciaire de longue haleine. Mais le combat aura aussi une coloration politique. Les protagonistes, presque tous d’anciens camarades socialistes, certains s’étant retrouvés dans Taxawu Dakar qui gère la mairie de ville et d’autres étant restés au Ps comme Alioune Ndoye, maire de Plateau. Et cette donnée, le Parti socialiste ne l’a pas perdue de vue. D’où sa sortie d’hier sur le sujet, pour apporter son soutien à Alioune Ndoye et lui donner entièrement raison. ‘’Se fondant sur les démarches déjà entreprises par les autorités de la commune de Dakar-plateau, en vue de la reconstruction de ce patrimoine historique, au même titre que le furent d’autres monuments, tels que l’ex service d’hygiène, le marché Kermel, entre autres, considérant les textes de loi relatifs à l’Acte 3 de la décentralisation de même que les décisions de l’autorité administrative, afférant à la dévolution du patrimoine de la ville, le Parti socialiste exprime à ce sujet son soutien au camarade Alioune Ndoye et à son conseil municipal, dans leur volonté de répondre positivement aux attentes des populations et des acteurs économiques à travers leur projet de reconstruction, préservant l’aspect architectural de ce monument historique que représente le marché Sandaga’’, ont écrit Aminata Mbengue Ndiaye et Cie dans un communiqué publié hier. 

Toutefois, le Parti socialiste qui plaide pour le consensus, encourage les deux parties, animées des mêmes préoccupations au service des intérêts des populations, à privilégier le dialogue et la concertation, sous les auspices de l’autorités de tutelle. Cela, précisent les socialistes, en vue de trouver une issue heureuse à ce différend dans le respect des lois et règlements en vigueur.

L’info