Toutinfo Bréves

FUSION AVEC DES PARTIS ET MOUVEMENTS : Sonko tisse sa toile

Le leader de Pastef Ousmane Sonko a réussi un grand coup en ralliant à sa cause, plus de dix formations politiques et citoyennes qui ont décidé de se fondre au sein de son parti qui devient désormais : Parti des patriote africain du Sénégal pour le travail l’éthique et la fraternité. 

La formation dirigée par l’opposant Ousmane Sonko s’est agrandie de treize autres formations politiques et citoyennes. Elle a changé de dénomination en gardant le même acronyme. Désormais, Pastef/Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité devient Pastef/Les Partiote africain du Sénégal pour le travail l’éthique et la fraternité (Pastef). Ainsi, Sonko mise sur un parti fort pour mettre en place une République avec des institutions fortes. Actée hier, cette fusion, selon Birame Soulèye Diop administrateur de parti, vise à consacrer une unité organique pour mieux porter les combats à venir. ‘’Les combats politiques ne se gagnent que dans la massivité et on n’est massif que quand on est ensemble. Chacun aurait dû faire son chemin pour remporter chacun des victoires pour le Sénégal. Nous ne sommes pas dans une absorption. Nous sommes dans la réunion de corps politiques qui ont existé, qui ont porté des combats. Nous sommes dans l’organisation d’une symphonie, parce que pour aller ensemble loin, on n’a pas besoin de prendre 50.000 voix. Une même et seule voix suffit’’, soutient Birame Soulèye Diop. 

«D’ici peu de temps, nous allons présenter une grande coalition qui va balayer le régime»

Prenant la porale en dernier, après le discours de fusion, Ousmane Sonko a décliné les objectifs de l’ouverture de son parti aux autres formations politique et mouvements. ‘’Ce que nous avons réussi à faire aujourd’hui n’est pas à sous-estimer. C’est un premier pas qui ne s’arrête pas là.  Notre objectif est de construire un grand parti politique autonome qui ne sera pas un parti qui porte l’identité d’un homme’’, déclare le leader de P        astef new-look. Qui mise sur un parti fort et équilibré où personne n’est indispensable pour ensuite, une fois au pouvoir, mettre en place des institutions fortes pour une République forte. ‘’Ce qui est plus grave pour un parti politique, c’est de s’identifier à la personne d’une personnalité. Que les partis politiques aient des institutions fortes. Les leaders qui ont accepté la fusion ont fait preuve de grandeur’’, déclare l’inspecteur principal des impots radié de l’administration.

Habillé en tenu traditionnelle africaine, l’opposant a annoncé la mise sur place d’une grande coalition pour faire face au régime de Macky Sall. ‘’D’ici peu de temps, nous allons présenter une grande coalition.  Cette coalition va balayer le régime. En mars dernier, il y a eu trois appuis. C’est parce qu’il a voulu revenir à deux appuis, voire se redresser qu’il s’est engagé dans cette tournée qui a causé cette grande propagation du coronavirus. Mais je vous le dis, la chute définitive va suivre’’, fulmine Ousmane Sonko. Il relève que cette coalition ira ensemble aux élections locales et législatives de 2022. Et qu’après ces joutes, l’entité continuera le travail dans un cadre unitaire pour superviser ensemble le processus électoral de l’élection présidentielle de 2024 et chasser Macky Sall du pouvoir. ‘’J’entends les gens dire que le coronavirus est notre grand problème. Mais si vous prenez le coronavirus, le virus Marburg, la vache folle et Ebola, tout cela réunit résument le régime qui est là. Mais s’il plait à Dieu, par A ou B, au plus tard en 2024, le Sénégal sera débarrassé de Macky Sall’’, soutient avec véhémence le député de l’opposition.

Les partis formations politiques et mouvements qui ont décidé d’unir les forces sont : Yoonu askanvwi de Madièye Mbodj, Rassemblement national démocratique (Rnd) de Dialo Diop, Dioth sa reew de Bassirou Ngom, Alliance pour la patrie et l’émergence/Deggu de Birame Khoudia Lô, Mouvement Def lila war de Yacine Fall, Alliance pour le développement (Ad) de l’ancien Dg de la Poste, Mamadou Thior, Ansoumana Sarr maire de Dionewar, Synergie vision patriotique de Mamadou Goudiaby, Union pour un mouvement d’avenir de Alioune Badara Mboup, Frapp France Dégage, Idéal de Mohamed Aib Daffé, Mac Benno Jubel de Mohamed Lamine Kaba, Bokk ligeyeul Senegaal de Anta Mbengue, Pro Patria de Fadel Touré et Deggu liggey de Mamadou Lamine Diatta.

L’info