Toutinfo Bréves

LUTTE CONTRE LE COVID-19 : And Gueusseum regrette la théâtralisation de la vaccination

  • mbay thiamdoum
  • août 11, 2021
  • Commentaires fermés sur LUTTE CONTRE LE COVID-19 : And Gueusseum regrette la théâtralisation de la vaccination

Mettre en place une véritable campagne de vaccination et cesser la théâtralisation. C’est la remarque de And Gueusseum, qui tout en reconnaissant les efforts réalisés, souligne que le Sénégal est loin du compte en matière de vaccination, malgré le millions de vaccinés, «encore discutable», fièrement brandi.

La plateforme de lutte des syndicats de santé, and Gueusseum se félicite de la «ruée», même «tardive» des populations vers les vaccins. Toutefois le rythme reste lent de l’avis de Mballo Dia Thiam et Cie, qui relèvent que «malgré le record appréciable d’un million encore discutable de vaccinés après six mois d’exercice, on est encore très loin du compte, pour une cible primaire estimée à 9 millions à revoir à la hausse le Sénégal». En outre, ces syndicalistes de la santé ne partagent pas entièrement la manière dont la campagne est en train d’être menée. «En dépit des efforts fournis par Monsieur le Président de la République dans sa recherche effrénée de vaccins et son projet de construction d’une usine de production d’antigènes, And gueusseum réclame le repositionnement du Programme Elargi de Vaccination (PEV) et des campagnes intenses de vaccination en lieu et place de la théâtralisation de cette activité salvatrice pour un souci de rationalisation, de ciblage, de couverture adéquate et de couverture effective garantissant une immunité collective mesurable», déclarent-ils. Non sans «insister sur l’approvisionnement urgent en vaccins non seulement pour ceux qui attendent désespérément leur seconde dose, mais aussi pour celles et ceux qui, avec le variant Delta, augmentent la cible vaccinale du fait de leur vulnérabilité et de leur nombre». Aussi, vu qu’on est loin du compte en matière de vaccination, Mballo Dia Thiam et ses camarades pensent que l’accent devra être mis ailleurs. «On doit miser davantage sur les gestes barrières avec plus de rigueur et de vigueur», soutient And Gueusseum. Qui demande au Chef de l’Etat de «rendre gratuit le masque en plus de l’obligation de son port».

Sur un autre registre, And gueusseum salue les récentes instructions du Chef de l’Etat concernant le renforcement de la fourniture optimale en oxygène par l’achat de nouveaux générateurs et la réquisition des fournisseurs de gaz en appoint pour faire face à une demande de plus en plus incompressible en oxygène pour sauver le maximum de patients en détresse dans le besoin de ce précieux gaz salvateur. Toutefois, l’alliance des syndicats de la santé «en appelle t -telle à plus de rigueur et de célérité dans l’approvisionnement avec un cahier de charges intégrant tous les critères pertinents de volume, de qualité et surtout de décentralisation au niveau des centres de santé devenus de véritables hôpitaux de circonstance».

L’info