Toutinfo Bréves

PRISON DE REBEUSS : 50 prisonniers en grève de faim illimitée, selon Frapp

Selon le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp/France dégage), une cinquantaine de prisonniers de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss a entamé une grève de la faim illimitée pour protester entre autres, contre les détentions préventives et la cherté des prix au sein de la prison. 

C’est le Secrétariat exécutif national du FRAPP (Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine) qui donne l’information dans une déclaration rendue publique hier.  ‘’Une cinquantaine de prisonniers de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss a commencé (…) une grève de la faim illimitée’’, a renseigné ce front dirigé par l’activiste Guy Marius Sagna. D’après le Secrétariat exécutif national dudit front, ces prisonniers ont entamé une grève de la faim pour protester contre les longues détentions préventives, et pour exiger la baisse des prix du téléphone et des marchandises dans la cantine de Rebeuss, et l’arrêt des bastonnades gratuites perpétrées par les gardes pénitentiaires.  Face à cette situation, FRAPP et les familles de détenus demandent au directeur de l’administration pénitentiaire de revoir les prix pratiqués à Rebeuss et dans les 36 autres établissements pénitentiaires du pays. En outre, ils demandent au ministre de la Justice, Garde des Sceaux, de mettre fin aux longues détentions préventives des détenus en application des textes en rigueur, de faire en sorte que tous les détenus depuis victimes de ces longues détentions préventives, soient jugés ou libérés. ‘’Les prisonnières et prisonniers ont des droits parmi lesquels celui d’être jugés dans un délais raisonnable’’, rappellent-ils dans la note.