Toutinfo Bréves

ABDOULAYE SOW : Ceux qui sont dernière Mady Touré n’ont qu’à agir comme moi, en toute liberté’’

  • mbay thiamdoum
  • août 6, 2021
  • Commentaires fermés sur ABDOULAYE SOW : Ceux qui sont dernière Mady Touré n’ont qu’à agir comme moi, en toute liberté’’

Le président de la ligue amateur, partisan du consensus a annoncé en marge de la conférence de presse d’Augustin Senghor, qu’il est un acteur du sport et qu’il le restera après sa fonction de ministre. 

Ministre et acteur du sport 

‘’Les gens disent que je suis ministre, parce que je vais en campagne. Mais Abdoulaye Sow, avant d’être ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, est un acteur du sport et je vais le rester après ma fonction du ministre. Mbagnick Ndiaye était ministre et il était également président de la fédération sénégalaise de d’escrime. Moustapha Diop, ministre de l’Industrie est aujourd’hui président du Ndiambour, personne n’a rien à dire. Avant cela, j’étais directeur du Coud et personne n’en a parlé’’.

Je suis un homme libre 

‘’En 2017, je n’étais ni directeur du Coud ni ministre. J’étais acteur du football. Demain, si je quitte la fonction de ministre, je ne vais pas quitter la famille du Sport. Je suis un homme libre, engagé avec ma liberté à assumer mes actes’’. 

‘’Ceux qui sont ici sont des acteurs du football’’

‘’Sur le consensus, j’ai entendu dire que Mady Touré n’a pas accepté, Saër Seck s’est retiré, donc le consensus est rompu. Ils confondent unanimité et consensus. Consensus veut dire large accord de la plus grande partie ou tout simplement de la plus grande majorité. Et c’est exactement  ce qui s’est passé. Sur, au moins, des centaines d’acteurs qui ne se limitent pas à Senghor, à Mbaye Diouf Dia, à Saër, à Lamotte ou à Mady Touré, tous ceux qui sont ici sont des acteurs éminents du football. Il y en a d’autres qui ne sont pas là, mais ils sont également des acteurs du football. Si nous regardons toutes les composantes du football, aujourd’hui l’écrasante majorité a décidé de soutenir Augustin Senghor’’. 

‘’Ingérence de l’Etat’’

«On nous accuse d’une ingérence de l’Etat dans la fédération, parce que tout simplement le directeur de cabinet a participé à cette réunion. Toutes les assemblées générales de fédérations ordinaires ou extraordinaires, c’est le ministre des Sports qui les préside. Quand le président de la Fifa vient au Sénégal, il est allé  à la présidence de la République et non chez Augustin ou encore à la fédération. Ceux qui parlent ne savent pas comment le football fonctionne. Ceux qui sont dernière Mady Touré n’ont qu’à agir comme moi, en toute liberté’’.