Toutinfo Bréves

MADY TOURE : «Augustin Senghor doit avoir l’élégance de laisser la place»

Mady Touré,  candidat à la présidence de la Fédération sénégalaise de football professionnel a rencontré les présidents de clubs de Dakar à Fun city, hier. Le président de Génération foot a estimé, qu’après 12 ans de règne,  Augustin  Senghor doit avoir l’élégance de laisser la place à un jeune.

«La rencontre, c’était pour présenter mon programme en sept points. La nouvelle gouvernance, la nouvelle politique marketing, les infrastructures, la politique de développement le football féminin l’accord tripartite entre la Fédération, les collectivités locales, Etat et FIFA et la politique sociale. Je suis comblé de voir tous les acteurs du football qui sont venus me soutenir. Encore une fois, s’il y a la transparence dans l’élection du 7 août, inchallah, je serai élu à la tête de la Fédération sénégalaise de football». 

« Un programme réaliste et réalisable »

«Mon programme est réaliste et réalisable. Sur la gouvernance, il y aura un appel à candidature  pour recruter un directeur ou une directrice générale, la révision des textes, la publication des comptes sur le site de la fédération. Dans la nouvelle politique, j’ai dit qu’avec un maillot vendu à 10 mille francs à un million de Sénégalais, cela fera 10 milliards. J’ai parlé du public-privé, entre la Fédération et les clubs privés. Quand je prends la politique de développement, la logistique des clubs souffrent. Chaque club aura un bus.  Dans un premier temps, nous allons acheter 50 bus pour pouvoir les mettre à la disposition des Ligues qui peuvent organiser les championnats chaque week-end quelque soit la distance». 

Création d’une académie à Kédougou

«Dans la politique de développement, j’insiste dans la création d’une académie de football à Kédougou. Au-delà de l’académie, je lance un clin d’œil au président de la République. A Kédougou, il y a beaucoup de sociétés minières qui peuvent apporter une prévalue dans notre football. Le ballon peut  être un tremplin de formation pour la jeunesse. Dans la politique sociale, l’indemnité de transfert et de formation est le mécanisme qui doit être partagé entre les clubs avec un pourcentage qui va être transféré dans la chaîne de solidarité. C’est un ensemble de mécanismes que nous pouvons mettre en place pour le développement du football sénégalais». 

La confiance 

«Je suis confiant. Mady Touré ne connait pas le mot douter. Maintenant, être à la tête de la Fédération relève de la volonté divine. Quand on est un leader, on est un rassembleur. Je suis un leader pour la jeunesse. Après 12 ans de règne,  Augustin Senghor doit avoir l’élégance de laisser sa place à un jeune qui peut apporter sa contribution pour le renouveau du football sénégalais». 

Programme de Augustin

«Je n’ai pas l’habitude de parler du programme d’un concurrent. Augustin est le candidat sortant. J’aurai souhaité avant qu’il n’ait déposé sa candidature, qu’il puisse nous donner un programme que je puisse identifier le programme de mon adversaire. Mais, il a attendu 8 mois et à quatre jours des élections pour sortir un programme bidon. Je trouve ça dommage qu’il nous présente un programme après que j’ai annoncé ma candidature.  Aujourd’hui, quand je regarde les 10 points, le dernier dit : «allons ensemble pour gagner une coupe d’Afrique». Gagner une  coupe d’Afrique ne se décrète pas».