Toutinfo Bréves

ENTREPRISES SENEGALAISES : Hausse de 1,2% des dettes financières

Le poids des dettes financières des entreprises du secteur formel, au Sénégal, a augmenté de 1,2 point en ressortant à 26,7% en 2019 contre 25,5% en 2018. Selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), ce poids des dettes financières s’est accru de 5,1 points dans le commerce, de 1,3 point dans les Bâtiments et travaux publics (BTP) et de 0,4 point dans les services.

En revanche, indique l’ANSD dans la dernière édition de son rapport « Banque de données économiques et financières » (BDEF) publié en juillet dernier, ce poids a baissé de 0,1 point dans l’industrie. Néanmoins, souligne-t-elle dans le même rapport présentant les résultats provisoires de 2019 et ceux définitifs de 2017 et 2018, le poids des dettes financières reste soutenable (Inférieur à 25%) en 2019 dans les BTP, le commerce et les services contrairement aux industries (36,7%). 

Amélioration de 1,6% du remboursement de la dette

Par ailleurs, l’agence révèle que la capacité de remboursement des dettes s’est légèrement améliorée en s’établissant à 17,0% en 2019 contre 15,4% en 2018 en raison d’une hausse de 9,7 points dans les Btp. 
A l’en croire, cette situation est due à une hausse plus prononcée de la Capacité d’Autofinancement global (CAFG) (13,2%) par rapport aux dettes financières (2,7%). En conséquence, souligne enfin le rapport, environ six exercices sont nécessaires pour rembourser les dettes à long terme. 

Hausse de la masse monétaire

Par ailleurs, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE), la masse monétaire a progressé de 74,4 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 6828,1 milliards, à fin avril 2021.Cette évolution est perceptible, d’une part, à travers la circulation fiduciaire (billets et pièces hors banque) qui a augmenté de 52,4 milliards pour s’établir à 1696,1 milliards et, d’autre part, les dépôts transférables qui ont augmenté de 30,4 milliards pour ressortir à 3156,1 milliards, à fin avril 2021.   

Quant aux autres dépôts inclus dans la masse monétaire, note la DPEE, ils sont ressortis en baisse de 8,3 milliards, s’établissant à 1975,9 milliards. Sur un an, la liquidité globale de l’économie est en expansion de 1197 milliards ou 21,3%, à fin avril 2021.