Toutinfo Bréves

ELECTION DU PRÉSIDENT DE LA FSF : Le corps électoral, le poids électoral par club, le mode de scrutin…

  • mbay thiamdoum
  • août 3, 2021
  • Commentaires fermés sur ELECTION DU PRÉSIDENT DE LA FSF : Le corps électoral, le poids électoral par club, le mode de scrutin…

La course à la présidence de la Fédération sénégalaise de football bat son plein depuis quelques jours. « L’info » s’est intéressé au  mode scrutin, le poids électoral des clubs, le nombre de voix par votant, le mode de scrutin… 

Qui d’Augustin Senghor ou de Mady Touré sera le prochain président de la Fédération sénégalaise de football ? En tout cas les choses ne s’annoncent pas faciles pour les deux candidats. Alors que le sujet déchaine les passions, notamment dans les réseaux sociaux et les médias, beaucoup de gens ignore les tenants et les aboutissants de ce scrutin, notamment le corps électoral et le poids de chaque électeur. Ce sont les clubs de football des 3 divisions (Ligue 1, Ligue 2 et football amateur) qui votent, en plus des associations et mouvements affilés (associations des anciens footballeurs, association des entraîneurs, les médecins, les arbitres, le mouvement navétane…). Le jour de l’Assemblée générale, chacun des clubs aura un représentant qui aura le mandat de voter pour le club. Les Ligues régionales ont chacune deux représentants, mais vote pour une seule voix. Idem pour l’Oncav. Les groupes associés ont chacun une voix. 

3 voix par club de L1, 2 voix par club de L2 et 1 voix pour club amateur et par groupe associé

Pour ce qui est du poids électoral, les clubs de Ligue 1 pèsent 3 voix, ceux de Ligue 2 ont 2 voix et les clubs amateurs ont une voix chacun ; tout comme les groupes associés. Vu cette répartition, celui qui tient le football professionnel tient un bon bout de la victoire, même si c’est loin d’être suffisant. En effet, pour les 28 clubs concernés, c’est au total 70 points, dont 42 pour la Ligue 1. Les 10 groupes associés, les 14 ligues régionales et l’Oncav font 24 voix en tout. Reste les clubs amateurs, qui constituent la plus grande portion du corps électoral, avec pas moins de 350 clubs. Mais leur poids numérique est atténué par leur poids électoral (1 point par club contre 3 er 2 points pour les clubs de la Ligue pro) des clubs professionnels.  Malgré tout ce sont eux qui vont faire pencher la balance d’un côté ou d’une autre, car regroupant les 350 voix sur les 430 du corps électoral. A noté que le football amateur est tenu depuis longtemps par le ministre Abdoulaye Sow, vice-président de la Fédération et proche d’Augustin Senghor. 

Un collège électoral de 388 votants pour 430 voix dont 350 pour les clubs amateurs

Le scrutin se fait au suffrage direct à deux tours. Pour être élu au 1er tour, il faut disposer de la majorité qualifiée. C’est-à-dire les deux tiers des suffrages valablement exprimés. Sinon, un second tour est prévu où il suffit d’avoir la majorité simple des suffrages valablement exprimés. Il faut  noter que c’est la première fois depuis le départ du Comité de normalisation, qu’on a droit qu’à deux candidatures. En 2009 et 2017, il y avait 3 candidats et 5 en 2013. Pour être élu membre du Comité Exécutif, il faudra la majorité absolue, soit 50% des suffrages valablement exprimés plus une voix, pour passer au premier tour. La majorité simple suffira en cas de second tour. 8 cooptés sont prévus dans les accords du consensus mené par Louis Lamotte, Abdoulaye Sow, Augustin Senghor et Mbaye Diouf Dia. Cette année la commission électorale, est dirigée par Me Seydou Diagne, qui a pour mission d’organiser et de superviser les élections. 

L’info