Toutinfo Bréves

EL HADJI MALICK NDIAYE, PASTEF TACLE LA CCR : «Leur ennemi actuel s’appelle covid-19 et non Ousmane»

  • mbay thiamdoum
  • août 2, 2021
  • Commentaires fermés sur EL HADJI MALICK NDIAYE, PASTEF TACLE LA CCR : «Leur ennemi actuel s’appelle covid-19 et non Ousmane»

Dans une tribune intitulé «Au lieu de s’attaquer au virus, ils s’attaquent au Président Ousmane SONKO !», le Secrétaire national à la communication de Pastef, El Malick Ndiaye a apporté la réplique  a  la CCR, dirigée par le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr, à qui, il rappelle que leur ennemi actuel s’appelle covid-19 et non Ousmane Sonko. 

Le Secrétaire national à la communication de Pastef, El Malick Ndiaye a apporté la réplique  à la Convergence des cadres républicains (CCR) qui avait tiré sur Ousmane Sonko après sa sortie du vendredi dernier, sur la situation de la pandémie du Covid 19, en imputant l’entière responsabilité au président Macky Sall. «Voilà où l’incompétence et la politisation à outrance mènent. Diouf Sarr and Co devraient avoir suffisamment à faire en ce moment avec ce variant Delta qui menace la vie des Sénégalais. Mais, les voilà en train de vouloir transformer leur échec en un combat politique. Je leur rappelle que leur ennemi actuel s’appelle covid-19 et non Ousmane Sonko», a martelé le camarade du leader actuel de l’opposition, Ousmane Sonko. Pour le responsable de la communication du Pastef, le coupable de cette tension sanitaire n’est personne d’autre que celui qui a, entre autre, attendu 9 ans pour construire 4 hôpitaux (non-fonctionnels) et qui a préféré mettre 1500 milliards dans un train, dépenses non essentielles, dès le début de son 1er mandat. «Le coupable c’est leur « Boss » qui entretient, par la jouissance du pouvoir, une clientèle politique à travers des institutions stériles et budgétivores (CESE, HCCT…) au détriment de la santé des populations», a encore indexé El Malick Ndiaye.  

Pour le «patriote», le ministre Abdoulaye Diouf Sarr et Cie et doivent savoir que le seul coupable, c’est celui qui «a été alerté par les services de santé au mois de mai de la présence du variant Delta mais qui n’a respecté aucune mesure sanitaire en transportant les Sénégalais dans des cars pour circuler dans le pays, propageant par ricochet le virus à la vitesse grand V».  «Voilà le virus politique et ses variants coxeurs», ajoute-t-il. Et de tacler de plus belle le ministre de la Santé et  non moins patron de la CCR. «A ceux qui font semblant d’oublier, l’histoire a déjà retenu que Diouf Sarr a été le ministre du faux : faux médicaments, faux médecins, faux n°2 gestion covid», a ironisé le Secrétaire national à la communication de Pastef. 

L’info